RTBFPasser au contenu

Musique - Pop-rock

Les Cowboys Fringants à l'AB: une immense communion!

Les Cowboys Fringants à l’AB: une immense communion!
11 avr. 2018 à 10:01 - mise à jour 11 avr. 2018 à 10:012 min
Par François Colinet

Attendu depuis très longtemps par ses fervents supporters belges, le groupe québécois a donné un concert dantesque ce lundi soir ! Petite papote avec leur chanteur Karl Tremblay avant de rentrer dans l’arène…

C’est peu d’écrire que ses retrouvailles avec le public belge étaient attendues ! Leur dernier album "Octobre" date déjà de 2015 et la dernière fois qu’ils sont venus par chez nous remonte à beaucoup plus loin encore. "On tourne encore avec ce dernier disque au Québec. On essaie d’aller partout où les gens veulent nous voir. Parfois dans des coins assez reculés du territoire", nous confie Karl Tremblay, le chanteur de cette joyeuse troupe quelques heures avant de monter sur scène. "On aimerait vraiment venir plus souvent en Europe, mais c’est plus compliqué parce que, entretemps, on a eu des gamins."

Il est vrai que la relation entre ce groupe de folk-rock québécois et son public en Europe est vraiment particulier. D’une rare ferveur et d’une fidélité exemplaire. "Notre première visite loin de chez nous date déjà de 2004. A l’époque, grâce aux débuts d’internet et des forums de discussion, il y avait beaucoup de fans français, belges et suisses qui nous disaient de venir. C’était essentiellement des gens qui avaient vécu ou avaient des connaissances au Québec. Sans aucun passage en radio ni sans vendre aucun disque en Europe, on a pris le risque, et l’Elysée Montmartre à Paris était plein à craquer. Les gens connaissaient toutes nos chansons par cœur. C’était incroyable, et cet engouement ne s’est jamais démenti, c’est dingue ! "

LES COWBOYS FRINGANTS - Octobre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

" Personne n’a envie d’être seul… "

Au regard de la fabuleuse ambiance qu’ils ont provoquée ce lundi soir, la scène est bien leur biotope naturel. Ajoutez-y la force de l’attente et vous obtenez un cocktail explosif ! "Pour nous, la scène doit être festive, un moment où on peut tout lâcher. Les gens viennent faire la fête. C’est une énorme communion ! "

Le groupe, la solidarité, le bien commun sont des sujets centraux dans leur discographie : "La musique doit rassembler les gens. En concert, tu chantes avec ton voisin même si tu ne le connais pas, c’est magique ! On a créé depuis plusieurs années "Les québécois fringants", une communauté de fans, une famille, c’est très important d’appartenir à un groupe, personne n’a envie d’être seul. "

Illustrée notamment par leur chanson "8 secondes" ils ont aussi concrétisé cette vision collective avec la mise sur perd d’une fondation visant la défense de l’environnement dans les larges territoires québécois. "La fondation existe depuis 2005.  Jérôme, le bassiste, s’est intéressé aux questions de géographie et d’environnement et nous a fortement sensibilisés. Cela a commencé par un programme de plantation d’arbres pour compenser notre empreinte carbone. Avec le temps, on a gagné en crédibilité et la fondation a pu lancer d’autres projets avec un nombre de partenaires toujours plus nombreux."

Arrêter le temps

Préserver une planète sur laquelle il ferait bon vieillir ensemble et profiter de l’instant, voilà résumer en quelques mots l’essence de leur message. "Jean-François, notre guitariste et parolier, nous faisait remarquer qu’il écrit souvent sur la nostalgie du temps qui passe et sur la difficulté d’être dans le présent. C’est la grande vérité que l’on partage tous. Certains parlent beaucoup d’amour, nous on parle du temps. Comme dans la chanson "Les étoiles filantes" qui raconte une parenthèse de vie,  l’espoir de quelqu’un de trouver un terrain ou être heureux et profiter du temps présent. "

Comme un formidable concert des Cowboys Fringants… !

 François Colinet

Articles recommandés pour vous