Icône représentant un article video.

Diables Rouges

Les chiffres qui montrent l’hyper-réalisme des Diables rouges face au Canada

Coupe du Monde 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les Diables rouges se sont difficilement tirés du piège canadien mercredi soir en s’imposant 1-0 grâce à un but de Michy Batshuayi. Une entrée en lice loin d’être idyllique pour notre équipe nationale qui a mis l’accent sur l’efficacité plutôt que sur la qualité du jeu exprimé.

S’il ne peut pas véritablement parler de 'hold-up', le Canada peut à tout le moins clamer haut et fort qu’il aurait mérité bien plus dans cette rencontre. Et les chiffres le prouvent.

Les Nord-Américains ont tiré bien plus au but que les Diables rouges (22 tirs contre 9). La Belgique n'avait plus tiré aussi peu au but en phase de poules depuis le 13 juin 1998 face aux Pays-Bas. Ils n'avaient d'ailleurs plus subi autant de tirs vers leur but depuis ce même match.

Souvent présents dans le rectangle belge (36 ballons touchés dans la surface contre 16 pour la Belgique), les Canadiens se sont montrés plutôt maladroits comme le démontrent les 3 seuls tirs cadrés enregistrés.

En termes d’expected goals (goals statistiquement attendus sur base des positions de frappe), le Canada renseigne un total de 2.57. Autrement dit, nos adversaires auraient statistiquement pu prétendre à marquer 2.57 buts. Leur maladresse, l’attention des défenseurs belges et les parades de Thibaut Courtois en ont décidé autrement.

Batshuayi seul arme offensive pendant 85 minutes

De son côté, la Belgique n’a accumulé que 0.76 expected goals et s’est donc montrée très réaliste face au but. Michy Batshuayi a constitué la principale arme offensive des Diables sur la soirée. Jusqu’à la 85e minute, il était le seul belge à avoir frappé au but (5x). Leander Dendoncker, Kevin De Bruyne (2x) et Thomas Meunier ont réalisé les autres frappes au but.

S’ils ont joué la carte du contre en deuxième période, les Diables ont surtout manœuvré dans leur moitié de terrain. Ils n’ont en effet réalisé que 164 passes dans le camp adverse contre 261 pour les Canadiens, également dominateurs en termes de dribbles (14 – 7) et de centres réalisés (20 – 8).

Mais l'essentiel est sans doute autre part pour la Belgique qui parvient une nouvelle fois à enregistrer les trois points en phase de poules. Les Diables ont remporté leurs 8 derniers matches de groupe en Coupe du monde, c'est un record (à égalité avec le Brésil).

Sur le même sujet

Philippe Albert après le succès "inquiétant" des Diables : "C’était largement insuffisant"

Diables Rouges