Coupe du Monde 2022

Les chances des Diables Rouges au Mondial ? "Raisonnablement, on peut viser les 1/8 de finale", "On a encore du potentiel !"

Diables Rouges : Kevin De Bruyne et Axel Witsel

© Tous droits réservés

La Coupe du monde 2022 au Qatar débutera dans moins de deux mois. Quart de finale au Mondial 2014, rebelote à l’Euro 2016, troisième place à la Coupe du monde 2018 et quart de finale à l’Euro 2020… jusqu’où vont aller les Diables Rouges durant l’épreuve qatarie ? Nous avons tendu notre micro à des supporters en marge de la rencontre entre la Belgique et le pays de Galles.

"On espère tous voir les Diables Rouges en finale durant un grand tournoi, mais on pourra être très heureux avec une accession en ¼ ou en ½ finale selon moi", introduit Karine, 56 ans.

Optimisme plus modéré pour Laurent, 54 ans : "Depuis le temps qu’on attend quelque chose de cette génération dorée, on aimerait beaucoup les voir aller jusqu’au bout. C’est un avis de supporter, mais il faut rester lucide. Le minimum, ce sera tout de même de sortir de la phase de poules. Tout dépendra des adversaires ensuite…"

"Raisonnablement, je pense qu’on peut viser les huitièmes de finale. Ca serait déjà un bon résultat je trouve", résume Sharon, 45 ans.

Des forces et une faiblesse

Grand fan de football, William, 24 ans, a aussi un avis sur la question : "L’équipe est vieillissante, on risque de rencontrer des très bonnes formations. On est parvenu à acquérir une certaine expérience dans les grands tournois. On devra afficher plus de volonté et l’envie de se battre jusqu’au bout. Ca a parfois manqué." Et d’ajouter : "Notre problème, tout le monde le connait, c’est notre défense. Ils sont très expérimentés et en fin de parcours. Ils vont devoir s’économiser, ils ne savent plus courir comme des lapins pendant nonante minutes."

"Nos défenseurs sont moins rapides, mais ils essaient de compenser avec un meilleur placement. Si on reçoit une balle dans le dos, on est trop lent. Certains jeunes arrivent, comme Arthur Theate, Wout Faes ou maintenant Zeno Debast. Ils sont en recherche d’expérience", complète Laurent.

"L’élément fort de notre formation ? Thibaut Courtois ! Kevin De Bruyne joue très bien à chaque match aussi. Des plus jeunes joueurs arrivent en sélection, mais ça ne suffit pas encore", avance Karine.

"Le point rassurant, c’est devant que ça se passe. On a Romelu Lukaku, on a un bon ratio pour Michy Batshuayi, on a un De Bruyne qui casse la baraque depuis plusieurs saisons. L’interrogation, c’est naturellement Eden Hazard. On ne verra plus l’Eden d’avant, mais il garde malgré tout une dose de magie, une étincelle", poursuit Laurent, qui pointe également deux autres joueurs. "J’aime bien Alexis Saelemaekers. Il est vivace, il a de la hargne en lui. Même s’il fait une boulette, il va se battre pour la récupérer. C’est une petite teigne. On attend aussi la confirmation de Loïs Openda. Il faut qu’il fasse son trou."

William est lui charmé par un élément confirmé et par une probable future star : "J’apprécie beaucoup Leandro Trossard. Chaque fois qu’il monte, il apporte un truc. Charles De Ketelaere peut également faire du bien à l’équipe, il arrive avec de la fraicheur et une belle vision du jeu. Si vous ajoutez De Bruyne ou Lukaku par exemple, ça prouve qu’on a encore du potentiel dans cette équipe !"

Pour rappel, les Diables Rouges seront opposés, dans le groupe F, au Canada, au Maroc et à la Croatie durant ce Mondial 2022.

La Belgique s'impose face au pays de Galles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous