Le mug

"Les caractères" de Lison Daniel, d’Instagram au livre

Le Mug d’ouverture

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La comédienne Lison Daniel pense, crée et joue des personnages sur sa page Instagram Les Caractères. Chacun a son vocabulaire, sa diction et son histoire qu’on suit de scène en scène. C’est un portrait vif et ludique de la France d’aujourd’hui. Les voici maintenant dans un livre. Lison Daniel nous le présente.

C’est en 2017 qu’elle commence à créer des vidéos sur divers personnages sur Instagram. Son but ? Etant peu connue dans le métier, elle avait besoin de muscler son écriture. En utilisant un filtre afin qu’on ne la reconnaisse pas.

Toutefois, la période du confinement lui a permis de connaître un gros succès avec ses vidéos. Les médias s’intéressaient à ce qui se faisait sur Internet et les réseaux sociaux. Lison Daniel est suivie actuellement sur Instagram, en radio sur France Inter et, donc, en livre !

Un travail de recherche et d’écriture

Même si ses créations semblent improvisées, elles sont bien écrites en amont à la virgule près, comme le précise Lison Daniel.

"Je suis contente que mon travail d’écriture est reconnu, car c’est la deuxième partie de mon métier".

La comédienne a ainsi créé une série de personnages qu’elle fait revenir comme dans une série de fiction. Comme point de départ, Lison Daniel choisit un de ses personnages et raconte ce qui peut lui arriver à tel moment de l’année. Par exemple, le personnage de Julien : on est en juillet ; c’est le festival d’Avignon. Que lui arrive-t-il ?

Ce ne sont pas simplement des personnages que la comédienne transpose en vidéo, mais des sociotypesA ce titre, on pourrait relier son travail d’observation à celui de l’auteur du XVIIe siècle, La Bruyère, et son célèbre ouvrage… Les caractères.

Où et comment observe-t-elle ?

Lison Daniel écoute beaucoup. Elle prend davantage une position d’imprégnation. Par exemple, quand elle va dans une salle de sport, elle fera attention au vocabulaire utilisé par le professeur.

Ses petits boulots antérieurs, comme serveuse chez un traiteur bio, dans des événements presse, pour un défilé de mode… l’ont aidée également. Le personnage d’Isabelle, grande bourgeoise un peu déglinguée, vient-il de là ? Lison Daniel reconnaît en tout cas un goût pour croquer les personnages de la bourgeoisie. Elle les trouve plus amusants.

C’est un monde que j’ai beaucoup aimé observer. Peut-être pas le plus agréable, mais c’était très intéressant sociologiquement d’observer un monde très tourné sur lui.

Des personnages face à l’échec

Un personnage de fiction qui ne fait que réussir et braver les obstacles, ce n’est pas très intéressant." 

Lison Daniel préfère mettre les personnages face leurs obstacles. Comme elle écrit une "micro-série", les personnages reviennent très souvent avec leur incapacité première. Ils peuvent donc passer d’échec en échec. Ce n’est pas comme dans un film où les personnages peuvent évoluer.

"C’est ce qui est amusant et c’est le moteur de la comédie."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous