Regions Liège

Les broyeurs à métaux ont-ils un impact sur la santé des ados ? À Engis, une étude est en cours

Les broyeurs à métaux ont-ils un impact sur la santé des ados? A Engis, une étude est en cours

© RTBF - Erik Dagonnier

Les riverains des usines de recyclage de métaux sont-ils plus exposés aux polluants que les autres citoyens? Existe-t-il un risque pour leur santé? C'est l'objet d'une étude de l'ISSeP. L'Institut scientifique wallon a procédé cette semaine à un biomonitoring humain sur des ados qui habitent à proximité du broyeur de métaux d'Engis.

L'idée, c'est de mesurer dans leur corps la concentration de polluants issus de l'air qu'ils respirent et de leur alimentation. On parle ici de présence de PCB mais aussi de métaux comme le plomb, l'arsenic ou le cuivre. Pour ensuite comparer leur quantité avec celle observée dans le reste de la population wallonne.

Les ados riverains testés

A Engis, Ingrid Ruthy de l'ISSeP accueillait les jeunes riverains accompagnés de leurs parents: "On a besoin d'avoir un échantillon d'urine pour faire des analyses en laboratoire, voir si on y retrouve certains métaux, et on a besoin aussi d'un échantillon de sang" explique-t-elle aux participants à cette étude.

Parmi eux, Clara. L'adolescente est venue avec son papa. Et la pollution, en général, ça la concerne: "Le fait de savoir si on en a absorbé ou pas, je pense que c'est déjà un grand pas. La pollution, c'est quelque chose qui m'inquiète, pour ma santé et pour celle des autres. Même pour celle des animaux, celle de la planète, ça m'inquiète".

Riverain, son papa relativise: "L'idée, c'est de savoir, c'est de participer à une enquête publique, peut-être dissiper certains doutes, mais je ne suis pas convaincu que le broyeur à métaux soit une source d'inquiétude spécialement pour les riverains. Maintenant, peut-être que les résultats de l'enquête diront qu'il faut que ça le soit, ça, je ne sais pas."

Les résultats ne sont pas attendus avant fin 2023

"Moi, je suis venue avec mon fils pour participer à cette enquête parce que j'habite depuis toujours ici à Hermalle-sous-Huy, il y a pas mal d'usines qui se sont installées, et notamment celle-ci qui pose beaucoup de questions" explique cette autre riveraine. "Et je trouvais très intéressant de pouvoir faire ce biomonitoring pour voir un peu l'état de santé de mon fils." "On voit beaucoup de choses à la télé, que ce soit des reportages ou des manifestations, et ça interpelle, forcément" ajoute son fils.

Il existe 7 broyeurs de métaux en Wallonie. Les résultats de l'étude ne sont pas attendus avant fin 2023.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous