RTBFPasser au contenu

Medias

Les Bijoux de la Castafiore version comédie lyrique à La Hulpe

Les bijoux de la Castafiore à la Hulpe

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

18 sept. 2015 à 13:01 - mise à jour 18 sept. 2015 à 13:012 min
Par Sarah Heinderyckx

C'est une première : une aventure de Tintin a été adaptée et transformée en comédie lyrique par le dramaturge François de Carpentries. L'album n'a pas été choisi au hasard, le lieu non plus. Les Bijoux de la Castafiore voient évoluer tous les personnages cultes de la bande dessinée devant le château de La Hulpe, ressemblant à s'y méprendre à celui de Moulinsart.

Travail de transposition

Pour passer de l'album à la réalité, plusieurs heures de maquillage sont nécessaires. Les artistes ont aussi dû faire preuve d'imagination pour se mettre dans la peau de leurs personnages. "Ce sont des personnages connus, mais ils n'ont pas vraiment de motricité", explique Axel Everaert, ténor et interprète du professeur Tournesol. "Personne ne sait comment bouge la Castafiore ou Tournesol. Pour nous c'est bien, parce qu'on peut créer comme on veut, on part de zéro".

Une cantatrice imposante

Pour une soprano habituée aux grands rôles à l'opéra, interpréter un personnage aussi caricatural que la Castafiore est un véritable défi. Il est ici relevé avec brio par la Belge originaire d'Arlon, Hélène Bernardy : "Elle est énorme, débordante, envahissante", nous confie-t-elle, "il ne faut pas trop réfléchir ni se regarder, sinon on n'ose pas. J'avais aussi envie de la rendre plus humaine. Qu'elle ne soit pas juste la cantatrice exaspérante qui crie dans toutes les cases Ho! Ciel, mes bijoux !"

Mille milliards de mille sabords !

Sur scène, les répliques cultes du capitaine Haddock sont maîtrisées par un Michel de Warzée truculent. Le comédien se mêle au milieu de l'opéra pour la première fois avec délice. "Quand on m'a dit qu'il ne fallait pas chanter pour le rôle, j'ai dit que c'était parfait parce que je ne sais pas chanter", précise-t-il, "pour moi, c'est l'occasion de jouer avec des gens du monde de l'opéra que je ne connaissais pas du tout. Je les admire".

Un très jeune Tintin

La distribution 100% belge laisse aussi la place à un jeune artiste, Amani Picci. Un Carolo de 13 ans qui incarne le rôle du célèbre reporter : "Tout le monde connaît Tintin, c'est une légende. Je suis vraiment content de pouvoir l'interpréter, il traverse toutes les générations, c'est une chance incroyable", explique-t-il.

Ce spectacle grand public est à découvrir au Château de La Hulpe ces 18, 19, 20, 23, 24, 25 et 26 septembre.

Articles recommandés pour vous