RTBFPasser au contenu

Le 8/9

Les Belges vident les refuges pour animaux

Revue de Presse Lundi 18 mai

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Parmi les différents titres qui font la une de vos journaux, Cyril pointe un sujet sur les candidats à l’adoption d’animaux se multiplient. Contrairement à ce qui était craint en début de pandémie, les Belges vident les refuges pour animaux.

On n’a jamais connu un tel engouement

Avant le Covid-19, à la SRPA de Liège, on affichait presque " complet ", la capacité maximale étant de 125 chiens et 80 chats.

Mais alors qu’en début de confinement, on redoutait de nombreux abandons et peu d’adoptions, la pandémie a eu l’effet inverse. Certes, le refuge généralement fort animé, où les familles étaient nombreuses à rechercher un " coup de cœur " ou à assouvir leur curiosité, tourne actuellement au ralenti, sur rendez-vous uniquement.

Mais les aboiements résonnent plus qu’à l’accoutumée car beaucoup de cages sont vides… Il y a là encore une soixantaine de chiens et la majorité d’entre eux (prochainement stérilisés, saisis ou trouvés) ne sont pas encore adoptables : " Il y a également quelques chiens en pension parce que leur propriétaire est malade ", explique Fabrice Renard, responsable des inspections. " Ceux dont nous mettons les photos sur notre site internet sont ceux qui ont besoin d’un coup de pouce. "

Désormais nous avons quelques belles histoires ! " Bella et Sheila, qui ont chacune attendu deux ans derrière les barreaux, étaient parmi ces mal-aimés : elles sont parties pendant la pandémie, ne souffrant plus de la concurrence des chiens plus avenants, plus jeunes ou moins encombrants. L'article complet est à décourvrir dans votre quotidien "Le Soir".

On n’a jamais connu un tel engouement

À découvrir également dans vos quotidiens

- DH : C'est la rentrée. 
- La Libre : Enfin le retour à l'école, entre passion et appréhension.
- Le Soir : Une rentrée sous haute surveillance. 
- Les éditions Sudpresse : J'ai reçu 147 appels en 3h.
- Dernière Heure : Nous n'avons pas eu d'instruction spécifiques.
Le Soir : Petits postillons mais grandes angoisses. 
- Dernière Heure : Les vacances en danger.

La revue de presse, c'est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

Articles recommandés pour vous