RTBFPasser au contenu

Chroniques

Les Belges ne désespèrent pas de leurs gouvernements

02 sept. 2020 à 06:41 - mise à jour 02 sept. 2020 à 06:413 min
Par Bertand Henne

Les citoyens belges approuvent-ils la réponse de leurs gouvernements face à l’épidémie de Covid-19 ? La question se pose alors que les critiques sont de plus en plus fréquentes. Il y a bien sûr la question du bilan humain très lourd en maison de repos, les conséquences négatives sur l’économie, la limitation massive des libertés individuelles. Il y a aussi la remise en question à coups de cartes blanches de la politique estivale de maîtrise de l’épidémie, et en particulier la généralisation des masques et la fameuse "bulle des 5". Souvent, ces critiques se basent sur des comparaisons de ce qui est décidé ou non ailleurs. En Suède ou au Pays-Bas par exemple.

Mais quel est l’état de l’opinion dans ces pays ? Les Suédois sont-ils plus satisfaits que les Belges ? On a désormais des réponses à ces questions grâce au Think Tank américain, Pew Research Center, spécialiste dans les études d’opinion internationale. Le centre a décidé de mesurer l’état de l’opinion face à la réponse des États face au covid entre le mois de juin et d’août dans 14 pays avancés. Par chance la Belgique fait partie des 14 pays avancés. A noter, que le sondage a donc été réalisé chez nous dans une phase de reprise de l’épidémie. Depuis lors, la Belgique est l’un des rares pays qui est parvenu à la maîtriser. Ici, il ne sera pas tellement question de faits, mais de perceptions.

Majorité favorable

A la question : le gouvernement a-t-il fait du bon travail face à l’épidémie ? 61% des Belges répondent oui et 39% répondent non. Une nette majorité. Les Belges ne désespèrent pas de leurs gouvernements. Mais, pas de quoi pavoiser. C’est pourtant un score assez moyen. Les Danois approuvent leurs dirigeants à 95%, 88% en Allemagne, 87% aux Pays-Bas. L’Italie, très durement touchée, affiche une adhésion de 74%. Mieux que le Suède (souvent citée comme exemple) 71%.

Comparée à ces pays la perception de la réponse au covid en Belgique est donc assez mauvaise. Mais c’est par contre beaucoup plus qu’aux États-Unis 47% seulement estime que le gouvernement à bien répondu, c’est mieux aussi qu’au Royaume uni 46% d’adhésion.

Le Pew Research Center montre qu’aux États-Unis et au Royaume-uni, ou l’action des gouvernements est majoritairement mal jugée, la perception suit un clivage partisan gauche/droite très marqué. Dans ces pays la crise du Covid a donc eu un effet de polarisation politique très important.

Divisions ?

Si le Covid divise les opinions aux États-Unis et en Grande-Bretagne, le phénomène ne s’observe pas partout avec la même intensité. Ainsi, si la contestation est parfois très visible, elle ne reflète pas toujours l’état de l’opinion. En Allemagne le taux d’Adhésion est de 88%, malgré des manifestations de contestation très visibles. 54% des Allemands pensent que leur pays est plus divisé qu’avant. 55% des Belges le pensent aussi, comme à quelque pourcent près les Néerlandais, les Français ou les Italiens. Par contre, chiffre interpellant, 77% des Américains perçoivent leur pays comme plus divisé.

Une vie différente ?

La Suède est souvent prise en exemple car les autorités auraient réduit autant que possible l’impact des mesures contre le covid sur la vie quotidienne des citoyens. Pourtant trois quarts des Suédois estiment que leur vie a changé. A l’inverse, 73% des Danois estiment que leur vie n’a pas changé alors que la réponse danoise a été plus stricte. Lorsqu’on demande aux Belges si la crise a changé leur vie on est presque à 50/50.

Enfin un dernier élément. Vous savez qu’au début surtout de l’épidémie il a beaucoup été question de retour aux frontières, de refuge dans la nation et de moins de coopération. Les Danois, encore eux, se distinguent. Alors qu’ils pensent majoritairement que leur pays à bien répondu, ils ne pensent pas que plus de coopération internationale aurait permis de mieux régler le problème. 78% d’entre eux ne croient pas dans la coopération. C’est l’inverse de Belges. Nous sommes 71% à penser que plus de coopération internationale aurait permis une meilleure réponse. C’est le plus haut taux de réponse des 14 pays comparés. Ce qui veut sans doute dire aussi que la confiance dans nos propres capacités à faire face est assez faible.

Articles recommandés pour vous