RTBFPasser au contenu

Les basses Mike Keer de Royal Blood : Episode 1

Les basses et le matériel de Mike Keer de Royal Blood : Episode 1
12 nov. 2020 à 06:20 - mise à jour 12 nov. 2020 à 06:353 min
Par Laurent Debeuf

Sans que ce soit une généralité, nous allons faire du " hors-piste " ce soir. En effet, c’est de basse qu’il va être question dans cet épisode. Une basse donc, mais que son utilisateur arrive à faire sonner comme une guitare, une formule particulière autant qu’originale, et qui depuis 2013, est devenue la marque de fabrique des anglais de Royal Blood.  

Mike Kerr les basses episodes 1

Royal Blood, qui n’a du reste pas dit son dernier mot en termes d’originalité, a encore surpris récemment avec les sonorités plus électroniques du dernier single, Trouble’s Coming. Des sonorités que nous retrouverons sur le prochain album dont la sortie est prévue pour le printemps 2021. Malgré cet écart sonore, influencé par Daff Punk dont Mike Kerr et Ben Thatcher sont tous deux très fans, le son de base de Royal Blood fut déjà un gros pied de nez aux autres duo band - guitare/batterie - que sont les Black Keys, et autres White Stripes.  

 

Á l’instar d’un Josh Homme, par exemple, Mike Kerr n’aime pas révéler ses secrets de fabrications et va souvent même jusqu’à refuser d’en parler afin de ne pas donner trop d’indices sur la manière dont il arrive à faire sonner ses basses comme des guitares. Des secrets qui pourtant aujourd’hui, il faut bien l’admettre, ont été accaparés par Polichinelle car les musiciens ne sont pas dupes et, depuis les débuts de Royal Blood en 2013, les expérimentateurs de tous poils ont largement eu le loisir d’observer les photos montrant les basses, et le si " secret " pedalboard, de Mike Kerr.    

Fender Mike Keer Ryal Blood episde 1
Fender Mike Keer Ryal Blood episde 1 © Tous droits réservés

La guitare basse, du reste, ne fut pas le premier instrument de Mike Kerr car celui-ci fit ses premières approches musicales en apprenant le piano et d’ailleurs, c’est en tant que claviériste qu’il rencontra Ben Thatcher en jouant dans des groupes de Brighton. Ce fut lors d’une session en studio, pour laquelle Mike Kerr dû jouer de la basse et qui lui rapporta un cachet très séduisant, qu’il s’est dit : " Le son de la basse est vraiment cool et, par rapport à la pratique de la guitare, on n’y note mois d’originalité dans son évolution alors, pourquoi ne pas essayer ?... "  

 

Un coup de génie car, suite à cela, les voies de l’expérimentation lui furent totalement ouvertes avec, comme première basse, une Fender Precision qu’un ami lui avait prêté. Ensuite la toute première " quatre cordes " qu’il acheta est sa Gretsch Electromatic G2220 Junior Jet dont il se sert abondamment. C’est un choix qui peut paraître " cheap " mais, il le dit lui-même : " je peux jouer sur une basse à 300 $ et remplir des salles… ". Cependant, les micros ne sont pas ceux d’origine, ce sont des Customs de la marque Creamery.  

 

Seconde basse souvent aperçue est la Fender Starcaster, que l’on peut voir dans la vidéo de " Ten Tonne Skeleton " et, depuis quelques temps maintenant, il joue également sur des Fender Jaguar personnalisées, ainsi qu’un modèle signature, la Mile Kerr Manson Custom Bass, Manson qui est aussi à l’origine des guitares de Matt Bellamy .  

 

Alors, ce son énorme qui en fait rêvé plus d’un, qui est secret mais plus tant que ça, pour tenter de l’atteindre il faut déjà bien choisir ses amplis car, oui il en faut plusieurs et il faut aussi éliminer le faux du vrai… Ainsi, ne prêtez que peu de crédit à la légende qui raconte qu’il joue sur trois amplis Fender car, en réalité, tous les amplis qu’utilise Mike Kerr sont des Ampegs. Un ampli basse SVT, deux amplis guitares GVT et, vraisemblablement, seules les enceintes, et amplis de puissances sur scènes, sont des Fender. En revanche, la manière dont il câble tout cela reste encore très secrète.  

 https://www.sounds-finder.com/artistes/mike-kerr-royal-blood/ 

Mike Kerr

Autre élément important du son de Mike Kerr c’est son pedalboard et, parmi les éléments qui y sont rassemblés, une des clés de son secret c’est la pédale POG de chez Electro-Harmonix. Cette pédale d’effet permet de générer des octaves polyphoniques qui peuvent, doubler le son, mais aussi de choisir une octave, soit plus haute, soit plus basse. On l’entend très bien, encore une fois sur " Ten Tonne Skeleton " ou encore, " Better Stranger ". C’est vraiment un élément central du son de Royal Blood et Mike Kerr en possède deux, branchées côtes à côtes dans son matériel.      

 

Á cela s’ajoute encore : deux Boss PS-6 Harmonist Pitch Shifter, pour encore jouer un peu plus sur les octaves, une Fuzz Z-Vex, ou encore une Big Muff sont fréquemment utilisées pour la distorsion, une Strymon Flint pour les effets de trémolo et de réverbération, un équaliseur Boss GE-7 et enfin, deux Boss Line Selector LS-2, ainsi qu’un Palmer Triage Amp Selector, qui vont lui permettre d’envoyer son signal vers l’un ou l’autre (l’un et l’autre) de ses amplis.  

 

Voilà donc qui j’espère aura apporté des réponses si vous vous êtes déjà interroger sur " comment avoir ce son " mais cela reste purement indicatif car, lui-même, pour y arriver comptabilise certainement des heures recherches et d’expérimentations, et il fort probable que les choses changent encore d’ici la prochaine tournée avec les nouvelles sonorités que l’on devine déjà sur le futur sur album à venir mais ça, ce sont des surprises que nous pourrons découvrir au printemps de l’année prochaine.   

 

Articles recommandés pour vous