RTBFPasser au contenu

Regions

Les assises contre le racisme du Parlement bruxellois accouchent d'un catalogue de recommandations

Le Président du Parlement bruxellois et les trois rapportrices présentent les conclusions des assises contre le racisme
18 janv. 2022 à 17:031 min
Par Philippe Carlot

Elles se sont étalées sur 8 mois, ont donné lieu à 6 panels de discussions et à 35 auditions d'expert.e.s et débouchent à présent sur un rapport de 16 pages déroulant, sans ordre de priorités ni hiérarchisation, 207 recommandations formulées par la société civile. Certaines concernent l'état fédéral, d'autres s'adressent aux communautés, d'autres encore sont du ressort de la région bruxelloise. 

Absence de consensus

Pour le député PTB Petya Obolensky, "c’est encore pire que ce que l’on pensait. Même pas un vote, pas de mesures concrètes ni cohérentes. A la place une liste de 207 recommandations de tous types, parfois contradictoires, trop générales, et dont au final le parlement prend acte sans se positionner. En réalité la majorité PS-Ecolo-Défi est trop divisée sur le racisme et n'est pas capable d’accoucher sur un texte minimal.”

L'élu de gauche radicale a sans doute raison quand il dit que les partis de la majorité sont divisés sur les moyens de lutter contre le racisme. Mais la société civile l'est aussi, estime Rachid Madrane, président du Parlement bruxellois et à l'origine de l'idée de ces "assises": "Pourquoi nous n'avons pas voulu hiérarchiser? Parce que précisément, il n'y a pas de consensus dans la société civile aujourd'hui sur ces questions. Au fond, si vous lisez bien les recommandations, il y a deux visions de la lutte contre le racisme qui s'opposent : il y a une vision universaliste et il y a une vision qui est plus intersectionnaliste. Ces deux visions apportent des propositions de solution, certaines sont complémentaires, se recoupent même parfois et puis d'autres sont complètement contradictoires."

Le rapport final ne revêt donc pas le caractère d'une proposition de résolution du Parlement. Ce texte, sans statut particulier, sera transmis à la Ministre en charge de l'Egalité des Chances pour être intégré - dans quelle mesure? - dans le futur plan bruxellois de lutte contre le racisme. 

Tout ça pour ça? 

Sur le même sujet

20 mars 2022 à 15:02
1 min

Articles recommandés pour vous