RTBFPasser au contenu

Quel Temps!

Les amplitudes thermiques au printemps

Cerisier du japon en fleurs
09 mars 2022 à 10:251 min
Par Serge Brun

Le printemps météorologique a débuté ce 1er mars et cela se ressentira bientôt d’un point de vue des températures. Mais pourquoi est-il préférable de garder une petite laine à portée de main ?

Les températures font le grand écart

Dès le mois de mars, les cartes météo peuvent faire rêver en affichant des températures très douces. Mais les intersaisons que sont le printemps et l’automne sont les témoins des variations de températures les plus importantes. En effet, au printemps par exemple, les journées s’allongent, l’ensoleillement se montre parfois très généreux et en conséquence les thermomètres peuvent déjà s’affoler. Mais, comme les nuits sont parallèlement encore assez longues, la température a alors tout le loisir de chuter, d’autant plus que le ciel est dégagé.

26 degrés de différence en quelques heures !

Courbe des températures à Houyet le 24 avril 2010
Courbe des températures à Houyet le 24 avril 2010 Dreamwall

Un bel exemple de ce grand écart en Belgique est le cas du 24 avril 2010. Juste après le lever du soleil, on relevait à Houyet en Province de Namur, un minimum de -1,8 °C sous abri. Et l’après-midi, la température maximale culminait à +24,4 °C, soit 26,2 °C de plus en quelques heures.

Kaboul (Afghanistan)

Mais que dire alors des amplitudes thermiques dont Kaboul, la capitale afghane est coutumière puisqu’on peut passer allègrement de -20 °C au petit matin à + 30 °C l’après-midi Soit, 50 °C de différence en quelques heures.

Cette courbe de température en " cloche " est typique des intersaisons et est propice… à s’enrhumer, car la douceur ne s’éternise pas vraiment au cours de l’après-midi et les tenues vestimentaires estivales ne seront adéquates que durant quelques heures à peine.

En revanche, en été, notamment en raison de courtes nuits, la courbe des températures sera plus lisse et le contraste thermique sera bien entendu moins marqué. Notre organisme s’en accommodera d’autant mieux.

Si les hirondelles ne font pas le printemps, les températures peuvent parfois en donner un avant-goût dès février et mars, mais il faudra souvent patienter encore quelques semaines, en Belgique, bien souvent après les Saints de glace, pour s’habiller légèrement dès le début de la journée.

Articles recommandés pour vous