Les ambassadeurs

Les Ambassadeurs sont de sortie à Mettet !

En direct de Mettet, Les Ambassadeurs ont investi le Petit Toqué, une boulangerie-pâtisserie à Biesme où le boulanger fabrique lui-même sa farine avec des céréales locales. Ils sont ensuite partis à la découverte du Bev’nu, le seul bistrot de Biesmes où sont organisés des chants de coqs.

 

Le boulanger Bruno Stavaux du "Petit Toqué" fabrique lui-même sa farine…

Bruno Stavaux, boulanger et ingénieur agronome, collabore avec la ferme Wuyard, à Biesme pour fabriquer sa farine de blé et d’épeautre. Il teste pour l’instant le petit épeautre, qui est une farine mieux supportée par les personnes qui sont allergiques au gluten.

Bruno et son équipe fabriquent tout de leurs propres mains. Le pain est au levain, les croissants, les fougasses, les gosettes, les glaces, les piadines, le chocolat et même le café, sont de fabrication artisanale. Acheté vert, il est torréfié à la boulangerie.

Dans cette petite boulangerie du village de Biesmes, l’accueil y est chaleureux. Le Petit Toqué prend le temps de voir pousser sa pâte et il le fait dans les règles de l’art. Quant aux pâtisseries, les tartes ont la cote comme celles aux fruits (de saison) mais aussi les classiques de l’Entre-Sambre-et-Meuse, avec du riz ou du sucre.

Pour un peu plus d’originalité, vous pouvez simplement vous arrêter pour un café torréfié sur place.

La Toquée, une belle blonde qualitative, locale et engagée !

Fabriquée à base de mie de leurs pains au levain et de leur son de céréales plantées dans l’entité de Mettet et moulues à la boulangerie. Brassée à l’Abbaye de Brogne et refermentée en bouteille.

 
14 Rue Saint-Roch 5640 Biesme

Le "Bev’nu", le seul bistrot de Biesme à organiser des chants de coq

 

Pas besoin d’être spécialiste des parlers locaux pour comprendre que la mention, sur la devanture de ce café, signifie "Au Bienvenu" et ce cabaret de Biesme, dans l’entité de Mettet, porte bien son nom.

Le Bev’nu est le seul bistrot de Biesmes à organiser des chants de coq régulièrement, le samedi et le dimanche. Ce n’est pas la qualité du chant qui compte, mais bien leur nombre en l’espace d’une demi-heure. Certains vont pousser leur cocorico vingt fois, d’autres près d’une centaine. Les meilleurs étant ceux qui sont réguliers et qui, de semaine en semaine, s’en tiennent à un score qui facilitera les pronostics du parieur.

Dominique Hoff, le patron, vous accueille chaleureusement dans son café "Au Bev’nu" situé 55 rue du centre à 5650 Mettet

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous