RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Les allergies saisonnières sont de retour : quels gestes faut-il adopter pour s'en prémunir ?

Les allergies saisonnières sont de retour : quels gestes faut-il adopter pour s'en prémunir ?
18 mars 2021 à 16:04 - mise à jour 18 mars 2021 à 16:042 min
Par Sophie Businaro

Le printemps approche à pas de géant, le retour du pollen également... L'occasion de parler des allergies saisonnières qui touchent 30 à 40% de la population. Comment s'en prémunir ? Le Dr Hoyez, pneumo-allergologue au CHU de Charleroi, est intervenue dans l'émission "La Grande Forme" pour nous aider à y voir plus clair.

Schématiquement une allergie est un dérèglement du système immunitaire avec une perte de tolérance par rapport à des substances qui sont a priori inoffensives. Une partie de la population a une prédisposition génétique, lorsqu'elle est exposée à un allergène, des manifestations cliniques d'allergies vont se développer comme par exemple, pour le moment, les pollens, explique notre experte.

Fin de l'hiver et au début du printemps, les allergies sont dues aux pollens d'arbre (bouleau, hêtre, saule, etc.). Au printemps et en été, les pollens de graminées sont responsables des allergies. Et à la fin de la saison, on à affaire aux pollens herbacées. Malheureusement, certaines personnes peuvent être allergiques à plusieurs de ces pollens. 

Les symptômes

Maux de tête, éternuement, écoulement nasal, démangeaisons aux yeux, manifestations de rhinite, conjonctivite, aggravation d’asthme ou de toux liées à l’exposition des pollens caractéristiques de la saison

L'influence de l'environnement

Le Dr Hoyez souligne que le terrain allergique du patient est fortement orienté par son environnement. Et que la sensibilité génétique à développer des allergies peut se déclarer à n'importe quel âge. Surtout qu'avec le réchauffement climatique, les saisons sont très sèches, les patients sont donc de plus en plus nombreux à développer une allergie aux pollens.

Autre élément important : si l'un des parents est allergique, l'enfant a 20-30% de l'être également. Et si les deux parents le sont, l'enfant a 80% de chance de développer une allergie. Enfin, les notions climatiques et la pollution atmosphérique rendent les pollens plus agressifs. Quand il pleut finement (crachin belge), c'est mauvais car la pluie fait gonfler les pollens et les rabat à un niveau auquel on peut les respirer et cela aggrave la symptomatologie.

La Grande Forme

Les allergies saisonnières

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Conseils pour se prémunir des allergies saisonnières

  • Établir un diagnostic : il est important de consulter si vous avez un doute. Lors de cette consultation, vous serez interrogé sur votre mode de vie, vos antécédents et votre environnement. Durant ce bilan allergique, es tests cutanés d'allergie seront réalisés sur vos avant-bras afin de déterminer le type d'allergène auquel vous êtes sensibilisé.
  • Connaître son terrain allergique : cela vous permettra d'éviter ce qui vous dérange et de vous protéger
  • Se soigner via un traitement médicamenteux : les antihistaminiques sont très efficaces. Il existe également un traitement oculaire/nasal/respiratoire, tout se fait au cas par cas.
  • Opter pour la désensibilisation : via ce principe, le patient est soumis à des doses (augmentées progressivement) de l'allergène qu'il rejette. Son corps d'y habitue au fil du temps et ça améliore nettement les symptômes et la maladie allergique
  • Faire attention à l'environnement dans lequel nous sommes : éviter cet allergène autant que possible. Par exemple, si vous habitez à la campagne et que vous êtes allergique, évitez de mettre le linge sécher dehors, sinon vous allez ramener le pollen dans votre chambre et aggraver votre cas.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Loading...

Articles recommandés pour vous