RTBFPasser au contenu

Les actions en bourse de Facebook chutent après les accusations d’une lanceuse d’alerte

Les actions en bourse de Facebook chutent après les accusations d’une lanceuse d’alerte
04 oct. 2021 à 16:341 min
Par Lavinia Rotili

Les actions de Facebook chutent en bourse ce lundi au plus bas niveau après qu’une lanceuse d’alerte a accusé l’entreprise de "faire passer le profit avant la sécurité", rapporte Bloomberg.

Selon le site d’information, "les actions de Facebook ont ​​baissé de 4,5% à New York, atteignant 327,66 $, leur plus bas niveau depuis le 21 juin."

A l’origine du scandale, Frances Haugen, une ancienne employée de Facebook. Avant de quitter l’entreprise au mois de mai, elle avait emporté de nombreux documents issus de recherches internes à l’entreprise. Ensuite, elle les a confiés au Wall Street Journal.

Dans un article publié mi-septembre, le quotidien a révélé, sur la base de ces informations, que l’entreprise effectuait des recherches sur son réseau social Instagram depuis trois ans pour en déterminer les effets sur les adolescents.


►►► A lire aussi : Facebook privilégie "le profit à la sûreté", accuse une lanceuse d’alerte qui a fait fuiter des documents internes


Sur le plateau de l’émission "60 minutes", ce dimanche soir, l’ancienne employée l’a répété : "Il y avait des conflits d’intérêts entre ce qui était bon pour le public et ce qui était bon pour Facebook. Facebook a choisi à maintes reprises d’optimiser pour ses propres intérêts, comme gagner plus d’argent."

Cette trentenaire doit être auditionnée mardi par la commission au Commerce du Sénat américain. Dimanche, le sénateur démocrate Richard Blumenthal, membre de la commission, a rendu hommage au courage de la lanceuse d’alerte.

Sur le même sujet, au JT de 19h30 (4 octobre 2021) :

Facebook entre intérêt financier et éthique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous