RTBFPasser au contenu

Cinéma - Accueil

Les 80 ans de Citizen Kane, le plus grand film de tous les temps

Les 80 ans de Citizen Kane, le plus grand film de tous les temps
30 avr. 2021 à 16:004 min
Par Nicolas Buytaers

Sorti le 1er mai 1941, il y a 80 ans jour pour jour, à travers sa narration et sa réalisation, le film "Citizen Kane" a révolutionné le 7e Art. Il a surtout révélé le talent d’Orson Welles, à la fois réalisateur, scénariste et acteur du film !

Rosebud…

Charles Forster Kane est mort. Seul, dans son manoir isolé, comme perdu, là-haut sur la colline de son Xanadu, son gigantesque domaine privé où se côtoient une réplique des canaux de Venise, un véritable zoo et d’autres vieilles pierres ramenées d’un peu partout dans le monde. Kane n’est plus. Son dernier souffle, il l’a rendu en prononçant ce mot étrange, "Rosebud". Alors que la planète entière pensait tout connaître à propos de Kane, le multimilliardaire qui a failli devenir président des Etats-Unis, le grand magnat de la presse, à la fois exubérant, vaniteux, passionné et colérique, voilà qu’il partage bien malgré lui une dernière énigme, un ultime secret au moment de mourir. Qui est Rosebud ? La femme qu’il a le plus aimée ? C’est ce mystère qu’un journaliste tente de résoudre tout au long du film "Citizen Kane"

Loading...

Pour ne rien divulgâcher du plaisir que vous aurez en regardant ce drame, je ne vais pas vous dire ce que signifie "Rosebud", à quoi ce terme correspond. Et ce, même si de nombreux articles, voire d’aussi nombreuses références que ce soit au cinéma, à la télé ou en littérature, ont déjà vendu la mèche. C’est l’apanage des chefs-d’œuvre. Ils sont tellement cultes qu’on a déjà tout dit et son contraire sur eux. Depuis "Citizen Kane", le terme "Rosebud" est entré dans la Culture, dans la Pop Culture même. Les Simpson ont utilisé ce terme dans quelques-uns de leurs épisodes (révélant… ou pas son secret). Dans un Columbo, "Rosebud" est le mot magique qui déclenche l’attaque de chiens tueurs. Même dans le jeu vidéo Call of Duty (un jeu de tir à la première personne), des soldats meurent en prononçant ce mot ! Sans en dire plus (enfin pas trop), "Rosebud" c’est une partie de notre enfance derrière laquelle nous courons tous sans cesse.

Orson Welles est le fameux Citizen Kane
Orson Welles est le fameux Citizen Kane RKO Productions

Je sais, c’est vraiment ennuyeux, mais c’est devenu un classique…

Alors contrairement à ce que pense le personnage de Rachel dans l’épisode 8 de la saison 12 de Friends, non, "Citizen Kane" n’est pas ennuyeux. Pour pas mal de cinéphiles et beaucoup d’autres professionnels du Cinéma, ce film réalisé, écrit et joué par Orson Welles (et montré en avant-première à New York le 30 avril 1941, il y a 80 ans), n’est autre que le MEILLEUR film de tous les temps. Ce n’est pas moi qui l’avance mais bien un sondage commandé tous les 10 ans, et ce depuis 1952, par Sight and Sound, la très sérieuse revue anglaise de cinéma. Pour être plus précis dans les chiffres, les critiques qui ont participé à ces votes ont élu "Citizen Kane" comme Meilleur film en 1962, 1972, 1982, 1992 et 2002. Juste comme ça, en 2012, c’est le film "Sueurs froides" d’Alfred Hitchock qui a relégué à la deuxième place le citoyen Kane. Vivement l’année prochaine, 2022, pour connaître le nouveau Meilleur film de l’Histoire ! ?

Qui est Rosebud ? C’est la question de ce drame, "Citizen Kane"
Qui est Rosebud ? C’est la question de ce drame, "Citizen Kane" RKO Productions

Bon, en attendant, pourquoi vous devez absolument voir "Citizen Kane" ? D’abord pour son histoire. Ce drame raconte toute la vie de Charles Foster Kane. Du comment il a été vendu par ses parents à un banquier alors qu’il n’était qu’un gosse à sa mort en passant par ses deux mariages, la Grande dépression, ses années de patron de presse (à faire et défaire les réputations de chacun), sa course à la présidentielle et sa vie d’Hermite, tout y passe. En fait, avec ce film, Orson Wells nous raconte tout simplement l’Histoire de l’Amérique et du fameux rêve américain. Quand, dans le film, on décrit Kane comme populiste, nationaliste ou communiste, lui, il répond honnêtement…

Je suis… Américain !

"Citizen Kane" évoque encore cette jeunesse perdue (voire volée), nos passions, nos désirs de grandeurs et nos faiblesses. Le tout étant parfaitement mis en scène par Orson Welles, véritable deuxième bonne raison pour (re) voir ce classique parmi les Classiques. Dans la construction de son image, dans le placement de ses personnages, rien n’est laissé au hasard. Quand il ne propose pas de très beaux travellings et autres vues subjectives, le jeune réalisateur (il n’a que 25 ans au moment où il tourne ce premier film) use de plongées et contreplongées pour souligner l’état d’esprit de son héros. La contreplongée (soit une caméra qui filme du bas vers le haut) accentue la puissance de Kane. Alors que la plongée (soit une caméra qui filme du haut vers le bas) l’écrase, le rabaisse et le ramène à ce qu’il est de plus veule. Mieux encore, à travers ses plans fixes, Welles joue admirablement avec la profondeur de champs. Ce sont les mouvements de ses acteurs qui rythment la scène (voir l’extrait ci-dessous). Ils vont et viennent sans cesse. Et dans chaque plan, ils sont tous nets, quelle que soit leur position, en avant ou en arrière-plan. Un exemple que suivront, que copieront d’autres futurs grands réalisateurs par après. N’est-ce pas Martin Scorsese ? C’est bien simple, Orson Wells, qui s’était fait connaître du grand public le 30 octobre 1938 avec ce canular radio, l’attaque de la Terre par des Extraterrestres (soit une adaptation en direct du roman "La guerre des mondes" d’H.G. Wells), démontre (3 ans plus tard, en 1941) une nouvelle fois l’étendue de ses talents de raconteur d’histoire avec "Citizen Kane" !

Loading...

Donc voilà tout ce que vous devez avoir en tête quand vous assisterez à la vie et à la mort de Charles Foster Kane, lui qui disait encore…

Je me souviens absolument de tout, jeune homme. C’est ma malédiction. C’est l’une des plus grandes malédictions jamais infligées à la race humaine… la mémoire !

Articles recommandés pour vous