Le 6/8

Les 4 gestes efficaces pour limiter sa consommation de chauffage

Limiter la consommation de chauffage

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Thermostat, entretien, aération,... Il existe plusieurs réflexes simples et efficaces pour éviter des mauvaises surprises sur sa consommation énergétique. On fait le point avec Caroline Sury, journaliste à L'Écho.

Début avril, la ministre fédérale de l'énergie, Tinne Van der Straeten a lancé une nouvelle campagne : "Soyez malins en matière d'énergie et aidez l'Ukraine". Un double message qui vise à fournir des conseils pratiques pour consommer intelligemment son énergie et participer indirectement à 'l'effort de guerre'. Plusieurs gestes, même à notre échelle, contribueront en effet à aider l'Ukraine en étant moins indépendant du gaz russe.

On le sait, il existe des alternatives autres que le gaz ou le mazout pour amortir les coûts de chauffage de son habitation. Mais si on ne peut pas changer du jour au lendemain d'installation, comment faire baisser au mieux la facture ?

Bien régler son thermostat

La meilleure manière de régler son thermostat, c'est de régler correctement l'intermittence jour-nuit. Arrêter son chauffage au bon moment de la soirée jusqu'au lendemain, il est possible "d'économiser jusqu'à 20% de combustible" renseigne Caroline Sury.

Par ailleurs, chaque degré baissé de la température de son thermostat fait aussi gagner 7% d'économie sur le chauffage.

L'entretien de sa chaudière est primordial. Il est possible d'économiser 3 à 5% par an sur sa facture. Mais surtout, son entretien évitera de perdre de l'argent inutilement. Si le brûleur est mal réglé, on obtient 15 à 20% de surconsommation.

© Peter Dazeley / Getty Images

Couper son chauffage en cas d'absence

Subsiste aussi l'éternelle question : doit-on couper totalement son chauffage à la moindre sortie ? La réponse est catégorique selon la chroniqueuse : "Il faut tout couper car vous ferez plus d'économies en coupant tout que de penser que rallumer sa chaudière (après une inutilisation) cela va pomper à mort. Oui cela pompera, mais vous gagnerez plus d'argent en coupant tout".

Toutefois, si l'absence en question correspond à une durée supérieure à 24h, il vaut mieux baisser le thermostat sur 12 degrés afin d'éviter les moisissures à cause de l'humidité.

Aérer les pièces et entretenir les radiateurs

Aérer est la seule déperdition d'énergie autorisée, mais il ne faut pas recourir à cette astuce pendant 15 ou 30 minutes. 3 ou 4 minutes suffisent.

Autre réflexe à acquérir, celui de purger régulièrement les radiateurs. Vous obtiendrez une meilleure circulation de la chaleur. En été, veillez également à desserrer les vannes pour éviter qu'elles ne se bloquent, ce qui engendrerait des coûts supplémentaires.

© Christian Horz / EyeEm / Getty Images

Veiller à la consommation d'eau chaude

L'eau chaude représente 20% de la consommation énergétique d'un ménage. Mais faut-il préférer le bain ou la douche ?

Si l'on se réfère à un prix de 12,5 cents par Kwh, un bain chauffé de 150 litres coûtera 252€ par an et par personne. Une douche de 5 minutes de 50 litres coûtera 84€ par an et par personne. Le calcul est rapide, le prix est donc trois fois moins élevé pour la douche en termes de chauffage,... du moins si celle-ci n'excède pas les 5 minutes.

Retrouvez les bons plans "économie et technologie" de Caroline Sury et bien d’autres chroniques tous les jours de la semaine dans Le 6-8 sur La Une.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous