RTBFPasser au contenu

Les 35 ans d'"Hounds Of Love" de Kate Bush

Les 35 ans d'"Hounds Of Love" de Kate Bush
16 sept. 2020 à 03:525 min
Par Laurent Rieppi

Le retour de Kate Bush

"Hounds of Love" sort le 20 septembre 1985, soit un peu plus de 3 ans après l’album précédent, "The Dreaming".

Avec "Hounds of Love "on parle réellement de come-back de Kate Bush. Come-back d’un point de vue commercial puisqu’elle va, enfin, avec cet album retrouver le devant de la scène et être à nouveau au top des hit-parades du monde entier (tout comme lors de la sortie de son premier album, l’excellent "The Kick Inside" – sorti en 1978).
"The Dreaming", l’album précédent, avait vu pour la première fois Kate Bush aux commandes de la production d’un album. Même si ce disque sera considéré comme un chef-d’œuvre par certains, d’autres y verront un disque "surproduit" et le succès ne sera que moyennement au rendez-vous.

Les coûts de production de "The Dreaming" avaient d’ailleurs été tellement élevés que, pour la réalisation de "Hounds of Love", Kate Bush va élaborer une tout autre façon de travailler, une façon de travailler toujours aussi professionnelle mais moins onéreuse.
Ainsi plutôt que de louer des studios pendant des heures et des heures pour enregistrer un disque, elle va décider de se faire construire son propre studio d’enregistrement, tout près de chez elle. Ainsi, elle pourra passer autant d’heures qu’elle souhaite afin de peaufiner son nouvel album.

The Big Sky (2018 Remaster)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le "Home Studio"

Ce studio d’enregistrement que Kate Bush fait construire est en fait une grange réaménagée, sans fenêtre, et qui se trouve à East Wickham, à la campagne au Sud Est de Londres, juste à côté de la maison de ses parents. Elle s’installe donc dans un petit cocon, très tranquille et familial.

Beaucoup de critiques diront que l’album "Hounds Of Love" a un aspect très "élémentaire". Pour Kate Bush, cela est dû à toute cette verdure qui l’entourait, les champs et les arbres qui ont, inconsciemment, inspiré Bush dans son processus créatif.

La campagne promotionnelle qui va accompagner la sortie de l’album "Hounds of Love" sera particulièrement importante. Ainsi, Kate Bush fera l’objet de plus de 90 couvertures de magazine dans le monde entier en 1985 !


Pour accompagner Kate Bush sur cet album, on retrouve notamment le fidèle Del Palmer à la basse (qui accompagne Bush depuis son second album "Lionheart" et qui est également à ce moment-là son compagnon. On notera que Del Palmer travaille toujours aujourd’hui avec Kate Bush, même s’ils ne sont plus ensemble depuis le début des années 90).
On retrouve également le guitariste Alan Murphy qui accompagne Kate Bush depuis l’album "Never For Ever" en 1980 mais aussi les batteurs Stuart Elliott et Charlie Morgan ainsi que le violoniste et multi-instrumentiste Paddy Bush, le frère de Kate Bush.


On rappellera également que c’est Kate Bush qui s’occupe, comme d’habitude, de la plupart des parties piano, claviers et des arrangements de l’album.
Ce sera toujours le cas avec Kate Bush, mais particulièrement à partir de cette époque – et la plupart des musiciens qui ont travaillé avec elle ne cesseront de le répéter – c’est elle qui va diriger de A à Z toutes les opérations musicales.


Elle écrit la musique, la dirige, à un plan extrêmement précis de ce qu’elle veut obtenir et conduit l’ensemble pour être certaine d’obtenir exactement ce résultat. C’est quelqu’un – et ce n’est pas un hasard s’ils auront l’occasion de travailler ensemble – qui a une optique du travail qui ressemble très fort à celle de Peter Gabriel.

The Hounds of Love

"Hounds of Love ", la plage titre évoque la peur d’aimer, la peur de l’amour et est introduit par un petit extrait du film américain "Night of the Demon" du réalisateur français Jacques Tourneur.
"Night of the Demon" qui est un grand classique que Kate Bush regardait sans arrêt en famille dans sa jeunesse. Le morceau est donc introduit par cette phrase tirée du film : "t’s in the trees ! It’s coming"…

Les 35 ans d'"Hounds Of Love" de Kate Bush
Les 35 ans d'"Hounds Of Love" de Kate Bush © Tous droits réservés

Kate Bush - Hounds of Love - Official Music Video

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Deux faces très différentes

"Hounds of Love " est – et ce sera souvent le cas des albums de Kate Bush – une sorte d’album concept. Ici les deux faces (A et B) ont des thèmes différents.

Kate Bush (interviewée à la sortie de l’album) dira : "Pour moi ce sont vraiment deux pièces séparées. La face A, ce sont 5 morceaux individuels, qui sont peut-être d’une certaine façon liés par le thème de l’amour, mais plutôt individuel de mon point de vue. La face B est une sorte de concept, 7 titres qui sont liés les uns aux autres".

La face B est intitulée "The Ninth Wave" et raconte l’histoire d’une femme perdue en mer, qui doit faire face au danger, qui risque de se noyer et de mourir. La face B parle de son combat pour s’en sortir.

C’est sur la face A que l’on retrouvera tous les grands singles de l’album (à savoir dans l’ordre : "Running Up That Hill", "Hounds of Love", "The Big Sky", "Mother Stands for Comfort" et "Cloudbusting").

Cloudbusting

Il s’agit d’un titre qui, tout comme le célèbre "Wuthering Heights" (extrait du premier album de Kate Bush), est inspiré par le livre "Book of Dreams" de Peter Reich.

Peter Reich qui est le fils du célèbre psychiatre et psychanalyste autrichien Wilhelm Reich.

Peter Reich dans "Book of Dreams" parle en fait de la relation très particulière qu’il avait avec son père et notamment de sa machine à faire pleuvoir (le "cloudbuster").

Kate Bush (en 1985) : "Ce livre – Book of Dreams – est à propos de la relation magique entre Peter Reich et son père. C’est écrit à travers les yeux d’un petit garçon, c’est si innocent et triste. Ça a été l’inspiration principale de Cloudbusting".

Pour ceux qui se souviennent du vidéoclip de ce morceau, il a été en fait réalisé par l’ancien Monthy Python, Terry Gilliam.

Kate Bush avait même comme projet initial de sortir un film entier sur la base de cet album "Hounds of Love". Ce projet n’aboutira cependant jamais…

Kate Bush - Cloudbusting - Official Music Video

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Hello Earth ?

Si l’album "Hounds of Love" est enregistré essentiellement chez elle, dans son home studio dont on vous parlait en début de semaine, Kate Bush avouera - lors d’une interview qu’elle accordera au ZigZag magazine en novembre 1985 – avoir effectué quelques enregistrements également en Irlande près du Dublin. Elle profite de ce passage en Irlande pour s’accorder une petite pause et se ressourcer près de la mer… grande source d’inspiration pour elle.

Elle expliquera : "C’était super, parce que j’étais en train d’écrire les paroles de l’album, et on était près de la mer. J’adore la mer, l’océan. Son énergie est tellement attirante – puissante, le fait que c’est aussi immense me fascine".

Hello Earth (2018 Remaster)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un très grand succès artistique… et commercial

"The Hounds of Love" connaît un énorme succès mondial et marque le grand retour de Kate Bush à l’avant de la scène. En Angleterre notamment, l’album se classe à la première position des charts à sa sortie, prenant la place d’un autre grand album des années 80, le célèbre "Like a Virgin" de Madonna.

Dans le classique "Running Up That Hill (A Deal With God)", Kate Bush évoque les problèmes de communication entre les hommes et les femmes. Kate Bush s’expliquera plus tard : "J’essayais de parler des problèmes entre les hommes et les femmes. Et si justement, on pouvait inverser les rôles, ne serait-ce que pour quelques heures, je pense que nous serions très surpris. Et je pense que ça pourrait mener à une meilleure compréhension. Et donc l’idée du morceau c’était de faire un deal avec Dieu pour lui demander d’échanger les rôles pendant quelques instants…".

Kate Bush - Running Up That Hill - Official Music Video

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous