Icône représentant un article audio.

L'Heure H

Les 24h du Mans 1969 : comment Jacky Ickx, parti en dernier, a triomphé des favoris au finish

L'Heure H

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le 15 juin 1969, à 14h04 sur le mythique circuit automobile des 24h du Mans, Jacky Ickx devient une légende. Mais il ne s’en est même pas encore rendu compte. Pour 120 mètres et une poignée de petites secondes, il a terrassé la surpuissante Porsche 908 au volant de sa Ford GT40. Son numéro 6 qui, grâce aux rayons du soleil, inonde de lumière les tribunes bien garnies et exaltées, est entré avec lui dans la légende.

En passant la ligne, les images de ces dernières 24h ne cessent de remonter à la surface... Ce domptage des courbes du circuit de la Sarthe, l’un des plus beaux de l’Histoire, place la Belgique au centre du monde du sport auto, le tout grâce au génie d’un gamin de Bruxelles.

Récit d'une édition marquante de cette course mythique qui s'est jouée dans la dernière ligne droite. Sur les 45 voitures engagées sur la ligne de départ, seules 14 termineront l'épreuve.

► Écoutez l’entièreté de ce récit dans le podcast ci-dessus, et bien d’autres destinées qui ont basculé à L’Heure H avec Jean-Louis Lahaye, du lundi au vendredi de 15h à 16h et en replay sur Auvio.

Jacky Ickx et Jackie Oliver triomphent aux 24h du Mans avec la Ford GT40 n° 6. Celle de David Hobbs et Mike Hailwood, portant le n° 9, fini 3e.
Jacky Ickx et Jackie Oliver triomphent aux 24h du Mans avec la Ford GT40 n° 6. Celle de David Hobbs et Mike Hailwood, portant le n° 9, fini 3e. GP Library/Universal Images Group via Getty Images

Articles recommandés pour vous