RTBFPasser au contenu

Cinéma

Les 20 ans d’une communauté, celle de l’Anneau !

Et pour vous, c’est lequel votre héros préféré de la Communauté de l’Anneau ?
13 déc. 2021 à 06:003 min
Par Nicolas Buytaers

Il y a 20 ans sortait en salles "La Communauté de l’Anneau" soit le premier épisode de la trilogie du "Seigneur des Anneaux" du réalisateur néo-zélandais Peter Jackson. Une aventure extraordinaire dans tous les sens du terme qui avait relancé à l’époque le genre Fantasy !

Vous ne passerez pas !

Le magicien Gandalf est autoritaire et plein de conviction quand il annonce à Balrog, le fléau de Durin, que son chemin s’arrête bel et bien là sur le pont de la Moria. Pour être complet, Gandalf le Gris explique davantage son geste et son incantation…

Je suis un serviteur du Feu Secret, détenteur de la flamme d’Anor. Le feu sombre ne vous servira à rien, flamme d’Udûn. Repartez dans l’ombre…

N’essayez pas de gruger quand Gandalf dit que vous ne passerez pas !
N’essayez pas de gruger quand Gandalf dit que vous ne passerez pas ! New Line Cinema

Par contre, notre chemin à nous, il a bien continué. Et de quelle manière ! Nous, chers spectateurs, qui avons découvert, médusés, émerveillés, enthousiasmés, la terre du Milieu (habitée par des hommes, des elfes, des nains, des orques, des dragons et des trolls), ses dangers et sa petite communauté, celle de l’anneau emmenée par Frodon le Hobbit et son pote Sam, le (futur roi) Aragorn (désolé pour le spoil), Legolas et Gimli. Le nain Gimli qui résumait parfaitement cette saga en une seule réplique…

Une mort certaine ? De faibles chances de survie ? Et bien qu’attendons-nous ! ?

Loading...

Souvenez-vous, nous étions le 10 décembre 2001, il y a 20 ans déjà, quand eut lieu à Londres, en Angleterre, la première mondiale du film "Le Seigneur des Anneaux : la Communauté de l’Anneau" de Peter Jackson en présence de tout son casting, avec entre autres Viggo Mortensen, Elijah Wood, Ian McKellen, Sean Astin, Sean Bean, Orlando Bloom et John Rhys-Davies. Chez nous, en Belgique, comme quasi dans le reste du monde, le film sortira le 19 décembre, quelques jours plus tard.

Loading...

Juste comme ça, de quoi ça parle ? Le jeune hobbit (des hommes de petite taille aux grands pieds poilus) Frodon hérite de son oncle Bilbon un magnifique anneau magique qui lui permet de devenir invisible quand il l’enfile. Voilà des années que ce fameux anneau est recherché par le maléfique Sauron (qui signifie "détestable" en langue elfique). Pour empêcher que ce dernier ne le trouve et domine la Terre du Milieu, le magicien Gandalf le Gris, une connaissance de Frodon, arrive à convaincre le Hobbit de rejoindre la Montagne du Destin (le volcan du Mordor) pour détruire le "précieux" bijou !

Une drôle de communauté ces Hobbits
Une drôle de communauté ces Hobbits New Line Cinema

"La Communauté de l’Anneau" s’inspire du roman éponyme publié en 1954 par le poète britannique J.R.R. Tolkien (J.R.R. Pour John Ronald Reuel). Premier roman de la trilogie dite du "Seigneur des Anneaux", cette Communauté c’est de la pure Fantasy, soit un genre littéraire qui mêle de manière assez épique mythes, légendes, fantastique et beaucoup de merveilleux (rien à voir avec la pâtisserie). Avec "Le Hobbit", autre roman de l’auteur, "Le Seigneur des Anneaux" reste une œuvre (globale et) culte qui en influencera d’autres.

Frodon le Hobbit, petit mais costaud
Frodon le Hobbit, petit mais costaud New Line Cinema

Au Cinéma, le succès est immédiat tant du côté des spectateurs (qu’ils soient fans ou non de la saga originelle) que du côté de la presse qui vanta les mérites de ce premier épisode en mettant en avant ses scènes spectaculaires, ses effets spéciaux réussis, son humour et son respect du roman de base… même si certains détails ont été omis pour les besoins de la production. Une production pharaonique et intelligente qui 20 ans plus tard impose toujours le respect, là aussi. En effet, fait unique dans l’Histoire du 7e Art, Peter Jackson reste le seul réalisateur à avoir tourné trois films en un, trois épisodes en même temps. Pour y arriver, il lui a quand même fallu cinq équipes de tournage distinctes. Un coup de génie et une sérieuse économie. Enfin, notez que cette nécessité de production est d’abord née parce qu’il n’avait que 285 millions de dollars de budget pour nous raconter sa version du "Seigneur des Anneaux". Et tourner 3 films les uns après les autres aurait coûté bien davantage.

Loading...

Peter Jackson a bien eu raison de s’accrocher à son rêve. Surtout quand on découvre les précédentes adaptations cauchemardesques de cette saga… comme le dessin animé sorti en 1978 du réalisateur américain Ralph Bakshi ("Les seigneurs de la guerre" ou "Fritz the cat", tout ça, c’est lui). Lui aussi, il voulait proposer plusieurs épisodes mais après l’échec du premier opus, trop naïf, la suite n’a jamais vu le jour ! Et que dire encore de la version russe sortie en 1991 et diffusée qu’une seule fois sur la chaîne Leningrad Television ! ?

Loading...
Loading...

La suite, vous la connaissez… Le film remporta 4 Oscars et 4 Bafta (les Oscars anglais). Il remit surtout au goût du jour la Fantasy que ce soit au Cinéma, en Télévision, en Littérature et dans les Jeux vidéo. Bref, de la magie dont on ne lasse pas !

Sur le même sujet

13 août 2021 à 14:35
2 min
07 avr. 2021 à 08:20
2 min

Articles recommandés pour vous