RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Législatives en France : La France insoumise et le PS "à quelques pas d'un accord historique"

03 mai 2022 à 09:02Temps de lecture2 min
Par RTBF INFO avec AFI

Le PS dit mardi être "à quelques pas d'un accord historique" alors que reprennent les intenses négociations menées par La France insoumise avec les socialistes, les communistes et le NPA, qui pourraient rejoindre les écologistes dans l'alliance pour les législatives.

Un accord était initialement espéré pour lundi soir ou dans la nuit, mais "il reste certains réglages", a admis Pierre Jouvet, le chef des négociateurs socialistes, sur Europe 1.

Les discussions actuelles concernent "le contenu programmatique, les enjeux stratégiques, la répartition des circonscriptions", a précisé Pierre Jouvet, assurant que le PS se ferait "respecter".

Balayant les potentiels sujets de discorde sur l'Europe et la laïcité, il s'est réjoui: "On est en train de s'apercevoir que les gauches ne sont pas si irréconciliables que cela".

"Je pense que raisonnablement, il faut qu'aujourd'hui les choses soient conclues", a de son côté déclaré le député LFI Éric Coquerel à son arrivée au siège de LFI, où se déroulent les tractations. 

Outre le PS, le petit parti NPA est arrivé mardi matin, tandis que les communistes seront accueillis à midi. Antoine Larrache (NPA) a estimé à son arrivée que la présence du PS "posait problème", en ce qu'il représente, selon lui, les "politiques libérales" de ces dernières décennies. 

Accord avec les Ecologistes 

La conclusion de l'accord avec EELV, dimanche soir, a plongé les gauches dans une certaine euphorie, elles qui sont plus habituées à être concurrentes et divisées. Les 22% de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, associés à la faiblesse de toutes les autres forces, en-dessous de 5%, ont forcé les réconciliations.

Tous les protagonistes ont répété vouloir conclure un accord et à ce stade, un échec des négociations serait une énorme surprise. Le suspense est avant tout celui du timing et du contenu de l'accord, notamment sur les circonscriptions.

Il y a à la fois des questions programmatiques, mais aussi des questions d'incarnation dans chacun de nos territoires

"Il y a à la fois des questions programmatiques, mais aussi des questions d'incarnation dans chacun de nos territoires et donc oui il faut un peu de temps, ça avance", a indiqué sur Sud Radio Stéphane Troussel, le président PS du conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

Le PS entend préserver ses 25 députés sortants et obtenir d'autres circonscriptions gagnables.

Sur le même thème : JT du 25/04/2022

Sur le même sujet

Législatives françaises : un accord conclu entre le PS et La France insoumise

Monde Europe

En France, un 1er mai très politique entre présidentielle et législatives

Monde

Articles recommandés pour vous