RTBFPasser au contenu

Chronique littérature

"Léger mieux" de Shoshana Rappaport

"Léger mieux" de Shoshana Rappaport

Sophie Creuz nous présente un livre en forme de bilan de santé, que l'on doit à Shoshana Rappaport et qui convoque trois grandes figures féminines des lettres anglaises, américaines et russes. 

"Léger mieux" est la phrase qu'une femme ou un homme - en l'occurrence ici une femme - pourrait écrire dans son journal. C'est Virginia Woolf qui l'écrit mais c'aurait pu être Sylvia Plath, avec moins de langueur. Deux écrivaines dans l'intimité desquelles Shoshana Rappaport entre par ce récit. Elle en ajoute une troisième, Marina Tsvetaeïva. Trois grandes figures donc des lettres anglaises, américaines et russes. Trois sensibilités exceptionnelles qui ont tenté d'établir le lien entre leur monde intérieur et la réalité du dehors, deux espaces souvent opposés. Il faut trouver le langage pour exprimer cette dynamique, cette perméabilité, et cette nécessité habitent ces trois figures: rien n'existe pour elles s'il n'est fixé sur le papier.

Un besoin d'absolu, de grandeur et de beauté

Ces trois écrivaines ont un besoin d'absolu, de grandeur, de beauté et puis une vitalité contrariée par une santé mentale fragile ou une passion intransigeante pour la vie. L'autre dénominateur commun entre ces trois femmes est qu'elles se sont toutes les trois suicidées, mais pour des raisons totalement différentes, personnelles ou historiques. Mais ce livre ne le mentionne pas, c'est la vie qu'il embrasse, le mouvement de l'âme de ces poètes que l'auteur piste dans des monologues intimes superbement écrits, très à l'écoute de chacune.

Ce ne sont pas des biographies

Nous saisissons l'histoire de ces femmes dans leur essence, par leur musicalité, leur manière de s'absorber dans un paysage ou une pensée, avec l'impression de les lire à la fois dans l'instant et dans le déroulé de leur existence. Leur difficulté à toutes trois est de faire coïncider l'immensité de l'imaginaire avec le pragmatisme du réel. Elles ont un foyer, sont mères ou épouses, doivent gagner leur vie, elles aimeraient pouvoir se contenter du quotidien et en même temps cela leur est impossible. C'est ce qui est très justement rendu dans ce livre, cette tension entre la gratitude d'être dotée d'une sensibilité exceptionnelle et puis la souffrance de cette hypersensibilité, augmentée par cette exigence artistique qui ajoute à l'angoisse de ne pas aboutir à une oeuvre reconnue.

Une vocation contrariée par la vie de femme et d'épouse ? 

C'est toute l'ambivalence, aspirer à s'ancrer dans "le faire", l'action et en même temps craindre que le réel ne fasse écran à l'inventivité. Shoshana Rappaport nous donne cette remarque de Virgina Woolf : 

À 7h du soir il est temps de préparer le dîner.  Il est vrai je crois que l'on acquiert une certaine maîtrise de la saucisse et du haddock en les couchant par écrit.

Elle était bien aidée, mais cela ne l'a pas suffit à tenir la dépression à distance, Sylvia Plath, elle aurait bien voulu avoir une chambre à soi. Quant à Marina Tsvetaïeva, le stalinisme va détruire toute sa famille, elle qui n'était habité que par le feu de la poésie et de l'amour. Et pour toutes les trois, la page blanche est la planche de salut.

Des mots qui se mêlent et s'entremêlent

Les mots de ces trois femmes se mêle à ceux de Shoshana Rappaport. Cette dernière entre dans le mouvement de leur écriture, on ne sait plus si ce sont ses mots à elle ou si elles les leur emprunte, tant l'affinité est grande, l'expression raffinée. Elle saisit ces femmes à la fois dans l'instant et dans l'essence de ce qu'elles sont, des femmes qui aspirent à la paix de l'âme, sans questionnements et qui en sont incapables. C'est leur douleur et leur talent à la fois et de ce dilemme naît leur oeuvre. "L'existence est une substance multiple arrachée à l'obscurité" écrit Virgina Woolf. Assurément, et ce livre dit admirablement l'impossibilité de dissoudre la réalité dans la poésie sans s'y perdre corps et âme.

*** Léger mieux de Shoshana Rappaport parait aux éditions Le Bruit du temps ***

Articles recommandés pour vous