RTBFPasser au contenu

La critique N. Blanmont

Ledoux et Dutilleux par Elodie Vignon ("D'ombres")

Elodie Vignon reprend Dutilleux et Ledoux

L’avis de Nicolas Blanmont

Composée entre 1946 et 1948, la sonate d’Henri Dutilleux est la pièce la plus ancienne de ce disque à la fois intense et rêveur. Après un précédent album consacré aux études de Debussy, Elodie Vignon poursuit ici un chemin logique, tant il est vrai que Dutilleux " semble appartenir à cette même famille de musiciens, dont l’approche est d’abord sensorielle, avant de se révéler architecturale et visionnaire " explique-t-elle. Filiation également sensible dans les trois préludes composés par Dutilleux dans les années 70, également au programme.

Mais, outre ses talents de créatrice d’ambiances et de couleurs, la pianiste française établie en Belgique a eu la bonne idée, pour ouvrir le CD, de commander à Claude Ledoux une nouvelle œuvre capable de s’inscrire dans la même tradition : le compositeur liégeois signe ainsi ce très beau Surgir, et aussi au passage le texte de pochette qui fait le lien entre les différentes pièces du puzzle.

CD Cyprès/Outhere

Ecoutez un extrait

D'ombres | Élodie Vignon | Cypres CYP4658

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

19 nov. 2021 à 02:57
1 min
28 mai 2021 à 14:40
1 min

Articles recommandés pour vous