RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Le vin rouge, vraiment bon pour la santé, même à petite dose ?

Le vin rouge, vraiment bon pour la santé, même à petite dose ?
15 nov. 2021 à 14:343 min
Par Sophie Businaro

Bientôt les fêtes… Les grands défenseurs du vin mettent en avant l’effet santé du vin, notamment du vin rouge et on va essayer d’y voir un peu plus clair avec Véronique Liessenutritionniste-diététicienne et chroniqueuse "food" pour "La Grande Forme".

Cela fait longtemps maintenant que la consommation de vin rouge est associée à des effets santé. Une étude avait en effet remarqué la bonne santé des Français du Sud-Ouest malgré leur consommation importante de graisses, mais aussi de vin. C’est ce que les chercheurs ont appelé le " French Paradox ". Depuis les années 80, des études ont montré que boire régulièrement un peu de vin diminue le risque cardiovasculaire.

  • Mécanisme par lequel le vin rouge serait protecteur au niveau cardiovasculaire

Cette protection serait due principalement à sa teneur en polyphénols, et plus particulièrement une molécule présente dans le raisin, qui s’appelle le resvératrol, et qui aurait un effet vasodilatateur, donc font baisser la tension artérielle, ferait aussi un peu monter le bon CH, et serait anti-inflammatoire.

Ce n’est donc pas l’alcool (l’éthanol), mais bien les polyphénols du raisin qui feraient ça. Et le vin rouge en contient en moyenne 10 fois plus que le vin blanc car on utilise la peau pour faire du vin rouge (où se trouve les polyphénols) et pas pour le vin blanc. Globalement, les vins français sont plus riches en polyphénols que d’autres vins. Et notamment les vins du Sud-Ouest en contiennent beaucoup. Mais ça dépend surtout du cépage. Pour ce qui est des quantités, les effets bénéfiques sont reconnus pour 2 petits verres par jour, soit à peu près 25ml, donc 1/3 de bouteille.

Bonne nouvelle mais il y a un mais… Globalement, boire du vin fait partie d’une alimentation dite méditerranéenne. Encore une fois, c’est le resvératrol et d’autres polyphénols qui ont l’effet protecteur par rapport aux maladies CV, pas l’alcool. Donc il faut noter que les effets protecteurs ne sont présents que dans le cadre d’une consommation faible à modérée, durant le repas (pas à jeun) et dans le cadre d’une alimentation méditerranéenne. Donc si vous êtes à jeun, mangez peu de fruits et légumes, céréales complètes, légumineuses, etc. et buvez plus de 2 verres par jour, il n’y a pas d’effet protecteur.

Le vin rouge, vraiment bon pour la santé, même à petite dose ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un autre "mais", c’est qu’il y a une bonne dizaine d’années, une étude, qui a fait grand bruit, a montré que l’alcool en général (vin y compris), augmentait le risque de cancer, en particulier du sein, dès le premier verre. Ce résultat a été confirmé plus récemment par une méta analyse, donc une synthèse de plusieurs études et a montré que globalement, une consommation très faible (moins d’un ½ verre par jour) ou faible d’alcool (moins d’un verre par jour) n’augmente pas le risque de K, sauf pour le cancer du sein et du côlon.

Par contre, pour le K de l’estomac chez la femme et du poumon chez l’homme, on a une petite baisse de risque. À tous les niveaux de consommation, on observe des différences entre hommes et femmes et des différences selon la localisation du K. En gros, on peut dire que boire un petit verre de vin n’augmente pas le risque de K, pourrait être protecteur p/r aux MCV, mais augmenterait le risque de K du sein. Donc chez les personnes à risque, il est mieux d’éviter.

Conseils pratiques

  • Le seul alcool potentiellement intéressant semble être le vin rouge qui serait protecteur par rapport aux maladies cardiovasculaires, à raison de maximum 2 verres par jour pour les hommes et 1 max pour les femmes, dans le cadre d’une alimentation méditerranéenne.
  • Il est recommandé de ne pas boire à jeun. Donc mieux vaut boire du vin en mangeant, mais préférer les apéritifs sans alcool
  • Si vous êtes à risque de K de sein, mieux vaut totalement éviter l’alcool
  • Si vous avez des troubles du sommeil aussi car l’alcool perturbe le sommeil paradoxal et fragmente le sommeil
  • Et il est recommandé de ne pas boire tous les jours pour ne pas favoriser d’addiction et bien sûr, il ne faut pas commencer à boire en se disant que c’est bon pour la santé si on ne boit pas…

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

 
Loading...

Sur le même sujet

17 nov. 2021 à 15:41
1 min
16 nov. 2021 à 17:08
2 min

Articles recommandés pour vous