Economie

Le vice-gouverneur de la BNB appelle à des mesures sélectives et à la réduction du déficit

Le vice-gouverneur de la Banque nationale, Steven Vanackere, a plaidé, mardi soir sur Terzake (Canvas), pour une "intervention raisonnable" et des mesures sélectives visant à atténuer l'impact de l'inflation. "Les familles qui n'ont pas de marge de manœuvre méritent d'être soutenues (...) Il est temps de se pencher aussi sur la dette publique", a-t-il déclaré.

Pour M. Vanackere, de bonnes décisions ont été prises pendant la crise du coronavirus, mais beaucoup d'argent a été dépensé et le gouvernement doit faire attention à ne pas continuer à trop dépenser.

En outre, le vice-gouverneur estime qu'il est nécessaire de s'attaquer au déficit budgétaire de manière crédible, avec un engagement à long terme. Un certain nombre de réformes structurelles sont également nécessaires, selon lui.

"Nous devons saisir l'opportunité de la crise pour décider du type d'économie que nous voulons", a souligné M. Vanackere.

Sur le même sujet

Fédéral : sous haute tension, le conclave budgétaire débute

Belgique

La guerre en Ukraine fait souffler des "vents économiques contraires" sur la Belgique, selon la BNB

Economie

Articles recommandés pour vous