Quel Temps!

Le viaduc de Huccorgne : un chantier rythmé par les saisons

Viaduc d'Huccorgne

© SOFICO

22 mars 2022 à 08:24Temps de lecture1 min
Par Thomas Coenen

C’est un chantier colossal, qui s’étendra sur plusieurs mois. Le projet de rénovation du viaduc de Huccorgne, sur l’E42, doit se réaliser en plusieurs étapes, qui seront chacune dictée par les aléas du climat.

Les rafales de vent s’en mêlent

D’abord, il a fallu renforcer l’un des deux ponts du viaduc pour maintenir la circulation sur deux bandes. Ce n’est qu’à partir de là que les travaux de réhabilitation ont pu commencer de l’autre côté. Les poutres des travées d’approche du pont ont été remplacée par des nouvelles pièces, longues de 30 mètres et lourdes de 60 tonnes. C’est là que la météo s’en est mêlée. Les rafales de vent du mois de février ont empêché les grutiers d’exercer correctement leurs manœuvres, forçant les équipes à travailler de nuit pour combler le retard.

Le transport des poutres
Le transport des poutres © Jonathan VANDENBOSCH

Anticiper la chaleur de l’été

Un chantier autoroutier d’une telle ampleur se prépare longtemps à l’avance. Chaque délai doit être respecté pour ne pas être impacté par les changements climatiques. Il faut aussi tenir compte que des travaux réalisés en hiver devront être opérationnels en été. Par exemple, le phénomène de dilatation est très important à prendre en compte. Les poutres posées en hiver ont tendance à s’allonger en été parce que la température augmente. Cette déformation est compensée par du néoprène, une sorte de caoutchouc, que les ouvriers installent sous les poutres juste avant de les poser.

Être prêts à temps pour le printemps

Une fois cette étape effectuée, le travail de revêtement peut enfin commencer. De nouveau, la météo aura son rôle à jouer. Couler le béton implique qu’il ne pleuve pas, tout en comptant sur l’humidité dans l’air pour favoriser le processus, ce qui n’ouvre des fenêtres d’actions que réduites. En revanche, le revêtement, dernière étape de cette rénovation, devra être posé lorsqu’il fait sec, avec une température au-dessus de cinq degrés. C’est pourquoi il faut attendre un peu, pour s’assurer que les dernières gelées sont bien passées.

Un chantier en deux temps

Travaux sur le viaduc d'Huccorgne
Travaux sur le viaduc d'Huccorgne © SOFICO

Articles recommandés pour vous