Le Trio Jenlis : l’histoire d’une fratrie aux multiples projets

Pochette de l’album du Trio Jenlis "Musique française pour harpe, violon et violoncelle"

© Trio Jenlis

01 févr. 2022 à 07:00Temps de lecture4 min
Par Philomène Parmentier

Pour rencontrer le trio de cette Belgian Music Week, nous nous rendons à Louvain-la-Neuve. Dans l’ancienne ferme brabançonne transformée en centre culturel musical, la ferme du Biéreau. Nous avons rendez-vous avec le Trio Jenlis.

Mathilde, Héloïse et Axel, jouent respectivement du violon, de la harpe et du violoncelle. Ensemble, ils forment le Trio Jenlis. Leur passion pour la musique n’est pas leur seul point commun, puisque ce trio est en réalité un trio familial. Frères et sœurs, ils jouent ensemble depuis l’adolescence, l’originalité de leur trio -les ensembles avec harpe sont assez rares- leur a donné envie d’explorer le répertoire qui s’offrait à eux et de développer un projet professionnel, le Trio Jenlis.

Mathilde (violon), Axel (violoncelle) et Héloïse (harpe) de Jenlis
Mathilde (violon), Axel (violoncelle) et Héloïse (harpe) de Jenlis © Tous droits réservés

Le parcours musical du trio débute quand Axel, aîné de la fratrie, commence le violoncelle. Quelque temps plus tard, à cinq ans et demi, Mathilde souhaite apprendre le violon. Inspirée par ses aînés, Héloïse essaye alors le violon, mais sans grand succès. Vers neuf ans, elle découvre la harpe et c’est le coup de foudre.

Puis les trois frères et sœurs commencent à jouer ensemble et de fil en aiguille, ils ont la possibilité de se produire sur scène, d’explorer le répertoire qui leur ouvrait les bras et de développer leur projet.

Un ensemble peu commun

Leur ensemble est très riche en possibilités, mais leur répertoire est très rare. En effet, énormément de pièces ont été écrites pour des trios à cordes, des trios violon, violoncelle et piano, mais le répertoire pour les ensembles avec harpe est quant à lui très restreint. Cette contrainte, le trio familial l’a transformé une richesse.

La passion d’Héloïse pour la harpe leur a permis d’explorer ce répertoire unique et d’enregistrer sur disque le Trio pour harpe, violon et violoncelle d’Henriette Renié, mais également un trio de Jacques Ibert, des œuvres rarement interprétées.

Portés par la singularité de leur ensemble, le trio se tourne vers des compositeurs contemporains pour étoffer leur répertoire. En 2019, le compositeur, pianiste et auteur français, Karol Beffa leur écrit Soleil noir, un trio pour harpe, violon et violoncelle. Qu’il décrit comme suit :

Le compositeur Karol Beffa pose dans sa loge, le 22 mars 2007 dans la Halle aux Grains de Toulouse. Karol Beffa est une des figures de proue de la musique contemporaine. Ses œuvres, largement interprétées en France, ont également présentes en Allemagne, e

"La pièce est construite en deux mouvements contrastés, qui peuvent être joués indépendamment. Dans le premier mouvement, un ressassement de thèmes non conclusifs s’effilochant en bribes tend à créer un climat de mystère, que nourrissent les chuchotements des cordes entrecoupés de ponctuations énigmatiques à la harpe. Le deuxième mouvement déroule une série de variations sur un thème archaïsant, comme venu de la nuit des temps. Il m’a été inspiré par le poème de Nerval El Desdichado et son "Soleil noir de la Mélancolie". L’envoûtement produit par l’intensité croissante des variations entretient une atmosphère qui confine à l’hypnotique. Et, une fois l’apex atteint, le thème s’estompe jusqu’à se dissoudre, comme miné de l’intérieur."

Un vaste univers musical

Si le trio Jenlis porte un intérêt particulier à la musique classique, il ne s’agit pas du seul répertoire qu’ils explorent. La force de leur trio vient des expériences musicales différentes des trois frères et sœurs.

Mathilde a une approche pluridisciplinaire de la musique, durant ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles, elle s’est intéressée à la pop et au jazz. Elle est ensuite partie en Irlande pendant quatre ans pour y apprendre la musique traditionnelle irlandaise. Ce qui lui a permis de découvrir une approche complètement différente de l’instrument. Et de développer une approche de différents styles de musiques traditionnelles tels que la musique irlandaise, mais aussi la musique klezmer ou gipsy.

L’expérience de Mathilde apporte une nouvelle dimension au trio. La musique celtique étant plus adaptée au plein air, cela a permis au trio d’aborder plus sereinement les concerts en plein air durant la pandémie et de développer de nouveaux projets. Comme leur projet Musique de film. Porté par la volonté de s’ouvrir à d’autres univers le trio s’est penché sur un répertoire qui s’inspire souvent de la musique celtique, la musique de film. Après quelques arrangements et expérimentations, les frères et sœurs de Jenlis ont pu proposer leur version des plus beaux thèmes de musiques de films.

Loading...

L’avantage de la famille

Héloïse, la cadette du trio, a joué dans l’Orchestre européen des jeunes et avec plusieurs ensembles de musique de chambre, mais elle apprécie toujours autant jouer avec son frère et sa sœur.

"En fait, je trouve vraiment qu’on a une meilleure compréhension entre frères et sœurs parce qu’on peut vraiment tout se dire. Et pendant les répétitions, ça permet d’aller beaucoup plus loin dans la recherche musicale. Je trouve que c’est un échange qui est vraiment très riche, que je n’ai pas forcément pu connaître avec d’autres ensembles." nous confie la harpiste du trio.

Selon Axel, c’est également une question de temps. En grandissant au sein d’un même foyer, les moments de répétitions sont plus nombreux. Le lien fraternel qui les unit leur permet aussi de jouer leur répertoire sur plusieurs années, y revenir, y réfléchir et inventer de nouveaux arrangements.

Mais la force de ce trio réside également dans leurs compétences personnelles. Axel a un diplôme de master en affaires publiques filière culture de Sciences Po Paris, Mathilde quant à elle a un master en management d’évènement de l’IHECS. De son côté, Héloïse semble à l’aise avec les réseaux sociaux. Ils se répartissent donc les rôles en fonction des affinités de chacun. Du contact avec les programmateurs à la négociation des contrats, tout se fait en interne.

Par leur complicité familiale et l’harmonie inédite de leurs instruments, le Trio Jenlis vous propose à chaque concert un moment riche en émotions. Une expérience qui a débuté en famille et qui ne cesse de croître. Rien n’arrête les frères et sœurs de Jenlis, après leurs projets : musique classique, Auberge musicale à l’époque napoléonienne, musique de film, musique du monde et un projet avec les Jeunesses Musicales, le trio nous annonce une tournée en Angleterre.

Restez à l’affût de l’actualité de ce trio hors du commun.

Rencontre avec le Trio Jenlis

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Concert Sitardust | Un voyage original autour du sitar indien enregistré lors de Première Esquisse

Le monde est un village

Stéphanie Huang : la musique, une histoire de famille et de passion

Articles recommandés pour vous