RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Le tribunal refuse le licenciement d'un délégué syndical chez Van Gansewinkel

Les installation de Recydel - Van Gansewinkel, à Wandre
04 mai 2015 à 09:031 min
Par Michel Gretry

Depuis longtemps, le syndicat FGTB dénonce les conditions de travail, dans cette filiale liégeoise du groupe Van Gansewinkel.

Recycler les appareils électroménagers, désosser les vieux réfrigérateurs, ce n'est pas sans risque. Des gaz nocifs et des poussières s'en échappent. Les ouvriers, souvent d'origine étrangère, portent des masques, certes, mais la direction impose des tonnages à traiter, au détriment de la sécurité. Un filtrage de l'air semble s'imposer. Des analyses ont récemment révélé des traces de cobalt dans les urines de membres du personnel.

En mars, le syndicat FGTB a déposé une plainte auprès du Procureur Roi. En réaction, le groupe Van Gansewinkel a lancé une procédure de licenciement contre le délégué. Un licenciement pour faute grave: l'homme est accusé de divers griefs, dont des actes de sabotage.

Selon son avocat, il a effectivement invité ses collègues à ralentir les cadences, pour se protéger. Le tribunal du travail, dans son ordonnance, a estimé qu'il a agi de la sorte dans le cadre de son mandat, et qu'une mise à pied n'est pas justifiée.

L'affaire en est là. Dans cette entreprise, la multinationale Van Gansewinkel est associée à l'intercommunale Intradel Les administrateurs publics, jusqu'ici, ne sont guère intervenus dans le conflit.

 Michel Gretry

Sur le même sujet

04 juin 2015 à 15:03
1 min

Articles recommandés pour vous