Cyclisme

"Le Tour de France est désormais ma priorité", assure Evenepoel qui envisage toujours une participation au Giro

Remco Evenepoel

© Belga

Remco Evenepoel s’apprête à recevoir le deuxième Vélo de cristal de sa carrière ce mercredi. Un prix décerné par Het Laatste Nieuws pour récompenser le meilleur coureur belge de la saison. Pour l’occasion, le quotidien flamand s’est entretenu avec le nouveau champion du monde et avec Dirk De Wolf, premier lauréat du Vélo de cristal en 1992, lors d’une interview croisée.

Une discussion lors de laquelle Remco Evenepoel a notamment abordé les projets pour son futur. "À partir de maintenant, la mission Tour de France devient une priorité", a affirmé le coureur de l’équipe Quick-Step. "Un jour, je veux gagner cette course, c’est le rêve ultime mais cela n’exclut pas une année de transition en 2023", a prévenu Evenepoel.

Je veux avoir le dernier mot dans mon choix de programme.

Le vainqueur de la dernière Vuelta aura sans doute les idées plus claires à la fin du mois après les présentations de parcours du Giro d’Italia (17 octobre) et du Tour de France (27 octobre). S’il n’a pas encore fait son choix, le grimpeur de Schepdaal semble déjà avoir mis les points sur les 'i' concernant ses exigences.

Avant tout, il ne veut pas que les sponsors ou des organisateurs lui dictent son programme sur base d’arguments financiers. "On a eu une discussion très claire avec Patrick Lefevere. Je veux avoir le dernier mot dans mon choix de programme. Je pense que mon statut me le permet désormais"

Evenepoel ne veut pas partager un Grand Tour avec un sprinter, le Giro "s’annonce très beau"

Fabio Jakobsen et Remco Evenepoel ensemble sur le podium du Tour d'Algarve
Fabio Jakobsen et Remco Evenepoel ensemble sur le podium du Tour d'Algarve © Belga

Autre élément qui pèsera dans la balance pour son choix de Grand Tour : la cohabitation avec un sprinter. Evenepoel veut s’assurer d’avoir une équipe entièrement à son service. "C’est difficile de combiner les deux, on risque de s’éparpiller", estime le coureur de 22 ans.

"D’après ce que l’on sait déjà, le Giro s’annonce très beau. On pourrait donc se dire, 'je fais le Giro, Fabio Jakobsen roule le Tour et Tim Merlier la Vuelta'", envisage Evenepoel.

"S’il dispute le Giro, il pourrait aussi être présent à la Vuelta", remarque Dirk De Wolf… "Et San Sebastian, les Mondiaux et le Tour de Lombardie", ajoute Evenepoel.

En parlant de Classiques, le champion du monde a conclu en répétant qu’elles ne seraient pas son objectif prioritaire dans l’immédiat. "On va d’abord essayer de gagner le Tour avant de s’attaquer à des Classiques comme Milan-Sanremo ou le Tour des Flandres", a-t-il répondu à une question sur le sujet.

Mais on le sait, avec Remco Evenepoel, on n’est jamais à l’abri d’une surprise.

Loading...

Mondiaux de cyclisme : Remco Evenepoel sacré champion du monde au terme d'un raid solitaire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous