RTBFPasser au contenu
Rechercher

iXPé

Le thread : One Piece Red, la critique

11 août 2022 à 14:06Temps de lecture2 min
Par Marine Stroili
Si vous lisez ce thread, vous avez au moins lu le synopsis du film : l’équipage de Luffy se rend à un événement inédit où beaucoup de fans se rendent également… Le premier concert de la diva déjà mondialement connue : UTA ! Mais qui est-elle vraiment ? On raconte qu’il s’agit de la fille de Shanks ? ! Est-ce tout cela bien réel ?
 
On ne répondra pas à cette question, pour vous laisser dans le flou ! On va plutôt partir sur les points positifs et négatifs de ce 5e film One Piece sous la directive d’Eiichiro Oda !
Uta, le personnage principal du film One Piece RED |
Uta, le personnage principal du film One Piece RED | Eiichirō Oda – Gorō Taniguchi – TOEI Animation

Les points positifs

GOOD : Les chansons

Et oui, pour un film One Piece, ça peut être surprenant. Le personnage d’Uta ("chanson" en japonais) est central et la voix de la chanteuse Ado lui fait honneur ! On tape du pied, on bouge son popotin. Même durant l’écriture de ce thread. Qu’on soit familier ou non avec le milieu de la J-POP, ça fonctionne, c’est dynamique.

 

GOOD : L’animation

Depuis le film Strong World, l’animation des films One Piece ne fait que croître en qualité. One Piece RED mélange très bien la 2D, la 3D et un mélange de ces deux dernières. On peut même y voir des sortes d’effets stroboscopiques ou encore de l’animation similaire à celle de V-tubers. Le tout étant très coloré !
 
D’ailleurs, vous ne savez pas ce que sont les V-Tubers, on a fait une vidéo sur le sujet dans Shinyusu.
Loading...
GOOD : L’antagoniste et son plan !
 
On est obligé d’être vague sur ce point pour ne pas spoiler. Mais la structure qui permet à l’antagoniste de mener à bien son plan est inédite. Ça fait un peu travailler les méninges ! L’antagoniste dispose d’un pouvoir assez original mais pour maîtriser ce pouvoir, il ou elle doit avoir les nerfs solides.

Les points négatifs

BOF : Le scénario

Malheureusement, comme tout film One Piece, il peine à trouver un scénario crédible pour s’insérer dans la trame du manga. Surtout avec les derniers scans en cours. On rappelle que les films One Piece, même ceux sous la direction d’Eiichiro Oda, ne sont pas considérés comme "canon" dans l’histoire principale. Seulement le film Strong World a pu plus ou moins réaliser ce record !

BOF : Trop de personnages… Pas souvent utiles

A vouloir caser des têtes connues du manga un peu partout, sans réelle utilité, le film ne convainc pas. Mention spéciale pour un personnage, assez important, qui ne fait, au final, que de la figuration. Quel dommage !
 
BOF : Toujours les mêmes gimmicks
 
Entendre Luffy répéter : "Le roi des pirates, ça sera moi", les fatigantes interactions entre Sanji et Zoro, le fait que la Marine ne fasse pas son travail correctement… Ça en devient lassant. Ou bien c’est juste que la rédactrice, qui suit One Piece depuis plus de 10 ans, commence un peu à vieillir.
Luffy, Ado et Uta dessinés par Eiichiro Oda |
Luffy, Ado et Uta dessinés par Eiichiro Oda | Eiichirō Oda – Gorō Taniguchi – TOEI Animation

Un film différent qui prend des risques

One Piece Red est décrié sur les réseaux comme étant une "comédie musicale". C’est le cas, et c’est ce à quoi chaque spectateur doit s’attendre. Dès lors qu’on parle de "Uta" (qui signifie "chanson" en japonais) et de son rôle central dans le film, il est tout à fait normal d’avoir beaucoup de chansons. Et c’est très bien comme ça ! C’est frais, ça change des films One Piece habituels. Surtout quand la chanteuse Ado nous fait une démonstration de ses prouesses lyriques.

Mais tout au long du film, il est difficile de rester crédule quant aux personnages concernés et leur lien avec notre chanteuse aux cheveux bicolores. Des flash-back éparpillés sont censés consolider notre crédulité face à ces liens… En vain.

Comparé aux autres films sous la direction d’Eiichiro Oda, One Piece RED est tout de même au-dessus de "Z" ou de "Stampede". A notre humble avis. On attend seulement un film One Piece qui pourrait faire trembler le 1er film sous la direction d’Oda : Strong World.

Articles recommandés pour vous