RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Le Théâtre de Liège dévoile sa nouvelle saison après deux années confinées

Le Théâtre de Liège dévoile sa nouvelle saison après deux années confinées

Le Théâtre de Liège a dévoilé son programme pour la saison 2022-2023. Une sélection d’artistes habitués aux planches liégeoises, mais aussi venus de tous horizons, où féminisme, écologie, rapport au genre et à l’autre colorent les prestations à venir.

C’est un exercice qui semble tout à fait commun. Le Théâtre de Liège a dévoilé sa nouvelle programmation pour sa saison à venir. Sauf que l’exercice se complique, lorsqu’il s’agit d’une saison de reprise après deux années sous cloche.

 

Initier au voyage

Délivré de toute restriction sanitaire, le Théâtre élargit les horizons : "Durant ces deux ans, on a eu la possibilité de se réinventer, on a fait des conférences en lignes, des spectacles filmés et de l’accompagnement de créations. Mais le grand manquement, c’était le rapport au public et le partage avec les citoyens, témoigne Edith Bertholet, dramaturge. Notre volonté, c’est de 'décloisonner', d’ouvrir, de s’adresser à tout le monde, et d’accueillir des spectacles qui viennent de Pologne, de Suède… et de Belgique. C’est une manière d’ouvrir les imaginaires et les moyens de penser. Je pense que le grand enjeu c’est que le théâtre (re) devienne un endroit qui permet plusieurs réflexions et plusieurs manières de penser le monde. C’est évident que les citoyens doivent se sentir concernés à nouveau. C’est un enjeu pour tout le monde."

Des sujets de société sur les planches

Si toutefois certaines valeurs sûres sont à l’affiche, comme Edmond d’Alexis Michalik, Smith & Wesson de Barrico ou encore deux spectacles de danse du chorégraphe belge Jan Martens, la programmation de l’année à venir s’accompagne de grandes thématiques sociétales. À l’humour, la danse et la poésie, s’ajoutent l’enfer de la guerre, à travers les yeux de Sébastien Foucault dans Reporters de guerre, la colonisation à travers les mots, dans Koulounisation de Salim Djaferi, ou encore la place de la femme dans Méduse⸱s du Collectif La Gang.

L’écologie fait aussi partie des animations, notamment à travers le regard de Katie Mitchell et Jérôme Bel dans Une pièce pour les vivant⸱e⸱x⸱s en temps d’extinction, avec la participation du Collectif Mensuel, où l’enjeu sera d’associer la musique et le théâtre avec une consommation énergétique la plus faible possible. La pièce s’inscrit dans le programme Forum Sans Transition !, qui s’inspire des 17 Objectifs de Développement Durable définis par l’ONU à l’horizon 2030, où spectacles, lectures et installations autour du développement durable seront mis à l’honneur du 6 au 26 novembre prochain.

On peut faire société tout en ayant des idées et des appréhensions différentes, et on doit pouvoir les échanger.

Des enjeux qui peuvent faire polémique dans l’espace public. Serge Rangoni, directeur de l’établissement culturel, se veut réaliste : "Le public aujourd’hui est complètement fragmenté. C’est une tendance de fond que l’on constate depuis plusieurs années, ce qui explique aussi qu’une partie de la programmation soit aussi diversifiée. Vous avez à la fois des classiques théâtraux, mais aussi des questions de fond qui concernent des communautés culturelles ou d’affinité. Je pense qu’il n’y a pas vraiment de solution, mais on peut toujours lutter contre les simplismes, ouvrir le champ des possibles. On peut faire société tout en ayant des idées et des appréhensions différentes, et on doit pouvoir les échanger. C’est ça faire société, et non que tout le monde soit du même avis, ce qui serait un leurre évidemment."

Pour la nouvelle saison, le Théâtre de Liège propose également sa programmation via son application web. Son pendant mobile, bientôt disponible sur Apple Store et Google Play, paraîtra en septembre 2022.

Articles recommandés pour vous