RTBFPasser au contenu

Bien-être

Le taux d’humidité de votre intérieur impacte directement votre santé

Le taux d’humidité de votre intérieur impacte directement votre santé
21 sept. 2020 à 13:524 min
Par VivaCité

La qualité de notre environnement est capitale pour notre santé. Ainsi, un taux parfait d’humidité dans notre habitation est un paramètre qui contribue réellement à notre bien-être mais il est trop souvent négligé.

Quel est le taux d’humidité idéal pour notre maison ? Quel impact et quels remèdes face à un taux trop bas ou trop élevé d’humidité dans l’air ? Voici de judicieux conseils pour qu’il fasse bon vivre chez soi.

Le taux idéal d’humidité dans l’air, chez soi

Les normes européennes préconisent un taux d’humidité compris entre 30 et 70%, mais l’idéal est de se situer entre 40 et 60%.

Un excès tout comme un manque d’humidité s’avèrent néfastes pour votre santé.

Ces indices qui alertent sur l’humidité

Ekspansio – Getty Images

Des indices ne trompent pas si le taux d’humidité de votre maison est trop élevé dans votre maison. Le site L’énergie tout compris relève les points suivants :

  • L’apparition de condensation, de moisissures et/ou de champignons sur les plafonds et les murs
  • Le décollement de votre papier peint ou le craquellement de votre peinture
  • La multiplication de micro-organismes comme les acariens
  • Les mauvaises odeurs sur votre linge qui ne sèche pas correctement

Pareillement, il existe aussi des signes visibles d’un taux d’humidité trop bas, notamment sur votre santé :

  • Des maux de tête dus à une fatigue accrue
  • Une déshydratation causée par une sudation plus forte
  • Des irritations des yeux, des allergies et de l’asthme dus à l’apparition récurrente de poussières
  • Des lèvres gercées, des congestions nasales, des sinusites, des saignements de nez, des muqueuses sèches, la peau qui tiraille, la gorge sèche
  • La soif et des réveils nocturnes

L’hygromètre

Comment savoir si l’humidité dans votre logement est correcte ? Vous pouvez vous procurer un hygromètre (ou capteur d’humidité ou encore indicateur d’humidité relative) qui pourra calculer le taux d’humidité de votre logement. Après cela, vous pourrez envisager diverses options pour pouvoir diminuer ou augmenter la présence d’eau dans l’air de votre habitation.

Les remèdes contre un taux d’humidité trop élevé

mady70 – Getty Images/iStockphoto

Voici un ensemble d’idées faciles (ou pas) à mettre en œuvre pour diminuer le taux d’humidité dans la maison :

  • Bien ventiler et aérer sa maison
  • Veiller à ne pas obstruer les bouches d’aération et les entretenir régulièrement
  • Installer une Ventilation mécanique Contrôlée
  • Vérifier l’isolation et l’étanchéité de votre habitat
  • Faire sécher son linge à l’extérieur ou aérer correctement la pièce où votre linge est mis à sécher
  • Placer du charbon de bois dans une boîte qui absorbera l’humidité. Renouveler chaque semaine
  • Utiliser du gros sel de cuisine et en mettre dans une coupelle dans les pièces à haute teneur en humidité
  • Ventiler correctement votre salle de bains, aérer la pièce d’eau après votre douche
  • Veiller à bien mettre votre hotte en fonction lors de vos préparations culinaires
  • Recourir à un déshumidificateur maison

Les remèdes contre un taux d’humidité trop faible

Dmitry Marchenko / EyeEm – Getty Images/EyeEm

L’humidité vient parfois à manquer dans nos intérieurs, on vous donne quelques idées pour remettre ce qu’il faut d’eau dans votre air ambiant :

  • Bien ventiler et aérer son logement
  • Faire sécher son linge à l’intérieur
  • Positionner un chiffon humide sur les radiateurs ou recourir à des récipients d’eau positionnés contre/sur le radiateur
  • Laisser la porte de la salle de bains ouverte pour faire circuler l’humidité dans la maison
  • Passer au repassage ultravapeur, votre maison ne s’en portera que mieux – vous aussi
  • Laisser les vapeurs de cuisson en faire profiter toute la maison

Quel humidificateur choisir ?

Une idée de maisonbrico.com est d’utiliser un humidificateur d’air. Il en existe plusieurs versions :

  • L’humidificateur portatif

Cet appareil sera utile pour humidifier quelques pièces très fréquentées, un studio ou encore un bureau. Petit, léger et portable, il permet de vous suivre dans la maison au fur et à mesure de vos activités. Vous en trouverez dans les magasins spécialisés.

  • L’humidificateur à vapeur

Ce type d’humidificateur chauffe l’eau et émet de la vapeur ce qui le rend inadéquat pour certaines pièces comme la chambre des enfants ou le salon s’il est à un endroit où l’on peut le toucher (risques de brûlures). Il existe également des humidificateurs à vapeur froide qui diffuse alors une brume fraîche (mieux pour l’été). Si le premier ne demande pas un grand entretien (comme l’eau bout et se stérilise), le second doit être régulièrement lavé pour éviter la prolifération des bactéries.

  • L’humidificateur à ultrasons

Ces humidificateurs sont silencieux, c’est leur grand avantage. Leur désavantage serait qu’il faut régulièrement le nettoyer et qu’il doit être utilisé avec une eau distillée et pas de la simple eau du robinet qui peut obstruer le filtre avec le calcaire.

  • L’humidificateur central

Cette option est à privilégier si vous voulez résoudre le problème de manière permanente dans une grande maison. Il vous faudra faire appel à un professionnel pour l’installer et il devra régulièrement être entretenu.

Quel que soit votre choix, il faudra toujours veiller à laver votre système d’humidification, non seulement dans un souci d’hygiène mais également d’efficacité.

Les plantes qui peuvent vous aider avec l’humidité

Si vous voulez opter pour une solution plus naturelle, vous pouvez bien sûr vous tourner vers les plantes. Pleines de bienfaits, elles peuvent aider vos intérieurs en amenant ou en absorbant l’humidité. Le "weekend.levif.be" propose plusieurs options :

  • Le cyclamen

Cette plante serait parfaite pour humidifier l’air ambiant. Ses feuilles libèrent de la vapeur d’eau, c’est un véritable régulateur d’humidité.

  • Le chlorophytum

Il agit dans le sens inverse du cyclamen et permet d’absorber l’humidité tout en agissant sur des substances nocives comme le benzène, le toluène, le monoxyde de carbone et le formaldéhyde.

  • Le ficus

La plante star de la maison que l’on voit très souvent dans les salons y a bien sa place puisqu’il peut d’absorption du formaldéhyde (que l’on retrouve dans les produits de bricolage, d’entretien, revêtements de murs, de sols ou de meubles, dans les plastiques, dans la fumée de tabac) et permet de purifier l’air ambiant.

 

Vous voici paré pour lutter contre l’humidité ou, au contraire, l’inviter chez vous pour mieux respirer !

Articles recommandés pour vous