RTBFPasser au contenu

Football

Le Standard de Liège en tête du championnat… de division 3 de futsal

L’équipe de futsal du Standard de Liège lors d’un entraînement en août 2021.
26 janv. 2022 à 10:272 min
Par Alaric Dantine

Si, en Pro League, le Standard de Liège ne vit pas sa meilleure saison, la situation est bien différente sur les parquets. Meilleure attaque et meilleure défense, les Liégeois sont actuellement en tête de la Division 3 nationale.

Et si leurs homologues du stade Maurice Dufrasne à Sclessin peinent à se montrer efficaces dans leur antre pourtant jadis redouté, les adeptes de l’intérieur ont eux gagné tous leurs matches de championnat à domicile.

Avec encore sept rencontres à jouer, les Rouches sont proches d’accomplir la première étape d’un long projet. En effet, créée cette année, l’équipe fanion a pour objectif de rapidement atteindre l’élite du futsal.

Un effectif très qualitatif

Ne vous y trompez pas, les Renaud Emond, Joao Klauss et autres Jackson Muleka n’augmentent pas leur compteur buts en salle chaque week-end. Pas plus qu’Arnaud Bodart et son nombre de cleans sheets. Mais, si les différents noms des joueurs présents dans l’effectif ne diront peut-être pas grand-chose aux amateurs de football, ils n’en restent pas moins des pointures dans leur domaine.

Le gardien Fabrice Genchi, formé au club, a été international dans les salles. Autre Diable Rouge des parquets, Hicham M’Rabet a également représenté le Maroc en Coupe du Monde où il avait atteint les quarts de finale. Le Bruxellois a d'ailleurs déjà remporté le Soulier de bronze, équivalent d’une chaussure plus dorée et bien connue des suiveurs de Pro League.

D’autres ont notamment déjà évolué en Division 1 à la Ligue et gagné la Coupe de Belgique comme Mourad Al Mokhlis. Véritable artificier de son équipe, Allal Messaoudi, passé à Eupen chez les jeunes, a inscrit la bagatelle de 36 buts en 18 matchs toutes compétitions confondues. Un effectif avec de belles individualités qui ont donc su s’accorder pour atteindre les sommets du classement.

Un complément de formation pour les jeunes

Le club n’a inscrit qu’une seule équipe en championnat. Et pour cause, l’objectif premier est d’apporter un complément de formation au sein même de l’académie du Standard. Soucieuse de développer les capacités techniques des petits Rouches, la direction a en effet décider d’intégrer des séances de futsal au plan d’entraînement.

Et pour que ces jeunes apprentis de 7 à 11 ans soient encadrés au mieux, ce sont les responsables de l’équipe adultes qui coordonnent les opérations. Enfin, l’équipe première permet également aux petits gars de s’identifier à certaines personnes pratiquant le futsal.

Des têtes blondes qui n’attendent que le sacre de leurs aînés aussi bien sur les parquets que sur la pelouse.

Loading...

La Tribune : Renaud Emond, "un leader qui apporte un supplément d'âme au Standard"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous