Jupiler Pro League

Le Standard a perdu près de 20 millions d’euros la saison dernière !

Les fonds propres de la S.A. Standard de Liège sont passés de 8,5 millions d’euros à un montant négatif de 11,244 millions en l’espace d’un an.
21 déc. 2021 à 19:41Temps de lecture2 min
Par Thierry Luthers

Dans les comptes du Standard, sur base du rapport de gestion du Conseil d’Administration présenté le 4 octobre dernier à l’Assemblée générale ordinaire des Actionnaires, les années se suivent mais les difficultés financières s’aggravent, cette fois dangereusement.

Alors que l’exercice comptable précédent s’était soldé par un petit résultat positif de 190.000 euros, celui arrêté au 30 juin 2021 est bien plus douloureux pour les finances liégeoises : une perte de 19.737. 931 euros ! La perte cumulée totale des derniers exercices atteint même 24.668.483 euros ! Comment en est-on arrivé là ? Les recettes totales du club sont passées de 81 millions à 41 millions au cours du nouvel exercice, soit une diminution impressionnante de 50% des revenus. Et même si la masse salariale a été réduite (de 39 à 32 millions), les fonds propres de la S.A. Standard de Liège sont passés de +8,5 millions d’euros à un montant négatif de 11,244 millions en l’espace d’un an. Ce qui signifie que les dettes du Standard dépassent de plus de 11 millions le total de ses actifs comptables, sans tenir compte de la valorisation actuelle des joueurs à leur valeur sur le marché des transferts.

Une recapitalisation immédiate et un plan de redressement encore plus radical semblent donc impérieux pour sauver le club d’un naufrage financier. Et le budget prévisionnel s’appuie, encore et toujours, sur les rentrées liées à un double objectif sportif : à savoir une participation annuelle aux PO1 et à la phase de groupes de l’Europa League. On en est très loin à l’heure actuelle. Evidemment, le COVID est passé par là, entraînant une perte sensible de revenus commerciaux sur une saison. Bref, des chiffres alarmants qui ne vont probablement pas rassurer de potentiels investisseurs (ou repreneurs), toujours annoncés dans les semaines qui viennent par le Président Venanzi.

Garantie de la région wallonne pour le projet immobilier ?

Par ailleurs, Willy Borsus, le ministre wallon de l’économie, a mandaté la SOGEPA, (le fonds d’investissement public qui aide les entreprises wallonnes) pour voir si elle pouvait répondre favorablement à la demande du Standard. A savoir, servir de garantie à un éventuel prêt bancaire de 80 millions d’euros pour couvrir une partie du projet immobilier du stade de Sclessin, piloté par la société immobilière du Standard. Mais ce projet a-t-il vraiment encore du sens quand on voit la perte " historique " de près de 20 millions d’euros que vient de subir le Standard, aujourd’hui locataire du stade ?

Sur le même sujet

Olivier Renard : "Il est temps pour Bruno Venanzi d’assumer. Ce sont ses décisions, c’est son club"

Standard de Liège

Nordin Jbari sur le Standard : "Sportivement, il y a un problème, mais c’est lié aux problèmes financiers du club"

Standard de Liège

Articles recommandés pour vous