Anderlecht

Le Sporting d’Anderlecht a perdu 29 millions d'euros la saison dernière

Lotto Park

© © Tous droits réservés

29 déc. 2021 à 09:07Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

Après le Standard, c’est au tour du Sporting d’Anderlecht de faire connaître ses comptes de la saison 2020-2021. Alors que les Rouches ont cumulé presque 20 millions d’euros de pertes (19,737), les Mauves en ont enregistré 10 de plus que leurs rivaux soit 29 millions de pertes sur la seule saison 2020-2021, peut-on lire dans l’ensemble de la presse francophone et néerlandophone du pays ce mercredi.

Un chiffre en baisse par rapport à l’exercice de la saison 2019-2020 (36 millions) mais toujours considérable. En quatre saisons, les Mauves ont cumulé quasiment 100 millions de pertes (98,8 millions d’euros).

Conforté par la récente augmentation de capital à hauteur de 42 millions d’euros et un apurement des dettes, sans quoi le Sporting fonçait droit dans le mur, le CEO des Bruxellois Peter Verbeke s’est voulu optimiste et a présenté à la presse un plan de relance en 5 ans. Un plan qui vise à rendre le RSCA un club sain financièrement endéans les 5 ans.

"Je refuse qu’on continue à perdre de l’argent année après année et que je doive téléphoner à Marc Coucke ou Wouter Vandenhaute pour demander un coup de pouce financier […] Je ne peux préciser quand Anderlecht regagnera de l’argent, mais on va s’imposer une sorte de fair-play financier", explique Verbeke dans la DH.

"Le but est de revenir à des chiffres positifs mais ça ne se fera pas du jour au lendemain. Le contexte n’est pas évident avec le Covid mais aussi les nouvelles règles fiscales […] Nous nous sommes comportés trop longtemps comme si nous étions toujours un club de Ligue des champions alors que ce n’est plus le cas", ajoute-t-il dans les journaux du groupe Rossel.

En plus des actions pour réduire la masse salariale, Anderlecht devra se montrer "créatif" voire économe sur le marché des transferts.

“Parmi les grands en Belgique, on sera le club qui dépensera le moins", prévient Verbeke qui veut notamment s’appuyer sur "la très bonne cellule scouting" pour réussir de bonnes opérations à moindre coût.

Une ligne de conduite qui s’appliquera évidemment lors du prochain mercato hivernal.

Articles recommandés pour vous