Icône représentant un article video.

WRC

Le souhait de Neuville sur un parcours qu'il n'aime pas trop : "Ca serait bien d’avoir un rallye tranquille !"

Le souhait de Neuville sur un parcours qu'il n'affectionne pas trop : "Ca serait bien d’avoir un rallye tranquille !"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 juil. 2022 à 11:15Temps de lecture11 min
Par Maxime Berger et Olivier Gaspard

L'Estonie, la 7e manche de la saison du championnat du monde des rallyes (WRC).

"L’important lors du shakedown (ndlr : dans lequel Neuville a longtemps cru réaliser le meilleur temps, avant que Lappi ne fasse mieux de longues minutes plus tard), c’était de confirmer un bon feeling après les tests. Ce n’était pas génial au début du shakedown, on a donc fait quelques petits changements. On verra...", a expliqué Thierry Neuville.

"Ici, c’est beaucoup plus agressif, on roule beaucoup plus en travers. Ca va très vite, il faut jeter la voiture. Ce n’est pas le profil des spéciales que j'aime le plus, mais on fera avec. Il va falloir adapter notre style de pilotage. Je préfère personnellement les sections plus techniques. On a réussi à faire un podium ici l’an dernier, on a une bonne pointe de vitesse : on espère au moins aller chercher le podium. Au vu des vitesses, c’est très important d’être en confiance avec la voiture, c’est la priorité. Il faut aussi avoir de très bonnes notes. On devra trouver le bon rythme et être dans le bon wagon. La pluie risque de fortement influencer la course. Le terrain est assez dur et ne sera pas très boueux, mais ça risque de modifier la visibilité si la pluie s’invite. Il pourrait y avoir de gros écarts si des averses tombent", a poursuivi le Belge.

"Ca serait bien d’avoir un rallye tranquille ! Ca fait un moment qu’on espère l’avoir. Ils se sont pourtant de plus en plus compliqués. On va avoir deux parcours moins exigeants pour la voiture (ndlr : Estonie puis Finlande), j’espère que ça va aider. Il ne faut pas oublier que Toyota est toujours très rapide sur ce genre de parcours. De notre côté, on a un bon moteur depuis plusieurs saisons. Mon top 3 ? Tanak, Evans, Breen et nous. Pas de Rovanpera dans le top 4 ? J’espère que non", a-t-il souri.

WRC Estonie, la septième manche du championnat du monde des rallyes 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous