RTBFPasser au contenu

On n'est pas des pigeons

Le site qui vous aide à retrouver les objets volés

Un site internet pour retrouver les objets volés

On n'est pas des pigeons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

29 nov. 2021 à 13:56 - mise à jour 29 nov. 2021 à 15:273 min
Par On n'est pas des pigeons

Deux vélos volés à Thibaut, sa voiture il y a 20 ans à Carlo. C'est malheureusement la mauvaise surprise qui arrive à beaucoup d'entre nous. Alors, faire la publicité de "son" objet volé sur le net (sites + réseaux sociaux), est-ce efficace pour retrouver son bien ? C'est la promesse du site onmavole.be.

C'est l'histoire d'un vol de vélo et d'un site internet

Un vol ordinaire, comme les autres. Même avec un cadenas, le vélo du fils de Mathieu a été volé. 
Mathieu a plus d'un tour dans son sac. Il raconte: "Mais voilà, heureusement, on l'a retrouvé. Je l'ai inscrit sur le site internet onmavole.be. J'ai posté une annonce disant qu'on m'avait volé mon vélo. J'ai mis des photos et tout."

C'est un site assez récent. Il concerne tous les objets volés que ce soit une caravane, un appareil photo ou même une tondeuse. 

Le principe : faire la publicité du vol pour retrouver son bien.

Après, j'ai partagé mon annonce du site sur ma page Facebook. Pour que tout le monde puisse le voir un peu plus.

Mais Mathieu a élargi les recherches. "Après, j'ai partagé mon annonce du site sur ma page Facebook. Pour que tout le monde puisse le voir un peu plus. " Mais, c'est via onmavole.be qu'on m'a recontacté parce qu'il y a un centre de discussion. et dans ce centre de discussion,une personne m'avait contacté pour me dire qu'il avait un vélo qui ressemblait au mien ", se réjouit-il.

A thief stealing a bike
A thief stealing a bike © Tous droits réservés

L'objectif du site: atteindre un maximum de personnes

Le truc : faire connaître le vol par un maximum de personnes: Facebook joue alors un rôle important.

Bien évidemment, les Cash Converters, 2èmemain, seconde main, viennent vérifier si l'objet n'a pas été volé sur onmavole.be. C'est un avantage pour eux justement.

Voilà pourquoi Michaël Beneux, le fondateur d'onmavole.be, fait la promotion de son site sur ce réseau social. Et cela fonctionne: environ 6% des objets sont retrouvés. En effet, cette publicité peut également être intéressante pour d'autres acteurs: "Bien évidemment, les Cash Converters, 2èmemain, seconde main, viennent vérifier si l'objet n'a pas été volé sur onmavole.be. C'est un avantage pour eux justement." Et la police, bien évidemment. "J'espère encore avoir de bonnes relations pour justement développer le système encore plus loin", assure-t-il.

D'abord passer par la police pour le dépôt de plainte

D'ailleurs que fait la police ? Selon une étude du Gracq - Les cyclistes au Quotidien à Liège -, un vélo volé sur dix est retrouvé. Dans 31 % des cas par une action de la personne volée, 17 % grâce aux réseaux sociaux et 9% par la police.

Le citoyen arrive à des résultats plus élévés par rapport à nos missions qui sont très larges et très diversifiées.

Gilles Lepage, commissaire à la Police de Liège, estime que "Le citoyen connaît le bien qui lui a été dérobé. Et s'il y accorde une attention particulière soutenue, il recherche un objet qu'il connaît précisément, dans un environnement qu'il connaît. Donc, c'est normal, c'est compréhensible en tout cas, qu'il arrive à des résultats plus élévés par rapport à nos missions qui sont très larges et très diversifiées."

J'insiste plus que jamais sur le dépôt de plainte.

La communication d'un vol sur internet est donc positive. Elle a l'avantage de la rapidité. 
Le Commissaire, Gilles Lepage, est pour cette façon de procéder. Mais il veut rester "prudent. Car je pense que le citoyen a parfaitement le droit de diffuser l'information, d'utiliser les réseaux sociaux. Habilement, de manière concertée avec les services de police." Et il insiste " plus que jamais sur le dépôt de plainte".

La clé: réagir au plus vite

Aujourd'hui, pour être le pire cauchemar des voleurs, il faut réagir rapidement. Conseils: commencer par déposer plainte à la police sur internet et pourquoi pas, poursuivre sur les réseaux sociaux.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

20 janv. 2022 à 08:04
2 min

S'équiper pour le Cyclo-Cross

On n'est pas des pigeons
10 déc. 2021 à 11:03
2 min

Articles recommandés pour vous