RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Le site des anciens ateliers des lampadaires Schréder va cesser d'être une friche

Le défrichage de la végétation a commencé, sur le site
07 juin 2022 à 14:17 - mise à jour 07 juin 2022 à 15:34Temps de lecture1 min
Par Michel Grétry

Un projet immobilier d'envergure qui commence à se dessiner, le long de la nationale qui relie Ans et Rocourt, dans une sorte de triangle d'or des hypermarchés, entre Cora, Makro et Carrefour. Le site, actuellement masqué par une enseigne de bricolage, est une friche de trois hectares. Mais ce terrain, qui ne ressemble plus à rien, a longtemps abrité un fleuron de l'industrie liégeoise. C'est là que les luminaires Schréder ont été conçus avant de conquérir l'éclairage des routes et des tunnels aux quatre coins du monde. C'est d'ailleurs le succès international, avec des filiales à l'étranger, qui a fini par condamner à mort cette usine. Longtemps soutenue à bout de bras par le gouvernement wallon et l'administration communale, par des commandes massives pour équiper les rues de la localité, elle a connu une lente agonie, de restructuration en restructuration.. Voici juste vingt ans, les travailleurs ont d'ailleurs perturbé l'arrivée de la doyenne des classiques cyclistes, sur le plateau ansois, pour manifester leurs mécontentements. Ce qui n'a pas empêché la fermeture. 
L'avant-projet prévoit du logement, du commerce et une séniorerie. Il est porté par des poids lourds de l'immobilier régional: le groupe malmédien de construction Gehlen d'une part, et une filiale d'Unibox, ce conglomérat verviétois qui a fait fortune dans les billards es jeux de cafés. Ces investisseurs restent, pour l'instant très discrets sur leurs intentions concrètes. Il faut dire que l'arrivée, à cet endroit, de magasins et d'habitants supplémentaires risque d'accentuer encore les problèmes de mobilité. C'est vraisemblablement l'un des points sensibles du dossier. 

Michel Gretry
Michel Gretry

Articles recommandés pour vous