RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le site de l'ancien couvent des Récollets de Nivelles est vendu

L'ancien couvent des Récollets, à Nivelles
12 janv. 2017 à 15:26Temps de lecture2 min
Par Jean-Claude Hennuy

1 million 700.000 euros: c'est le dernier montant de l'offre avancée ce jeudi par le candidat acquéreur de ce site situé à proximité du centre-ville de Nivelles. La procédure de surenchère s'est déroulée à huis clos. Autour de la table: plusieurs membres du Collège et du comité d'acquisition, ainsi que 4 candidats acquéreurs (dont l'IBW). C'est un promoteur, la société Lixon, qui remporte la mise. Le prix initial du site était fixé à 730.000 euros. Il a donc plus que doublé. Une bonne affaire pour la Ville et pour l'Etat belge.

Deux lots, deux propriétaires

Deux lots étaient mis en vente. L'ancien couvent des Récollets, implanté sur quelque 29 ares. Un site appartenant à la Ville de Nivelles. L'autre lot comprend l'Esplanade du Souvenir, sur une parcelle voisine d'environ 17 ares et appartenant à l'Etat (Régie des Bâtiments). La ville a vendu son lot à 1,5 million; la Régie l'a cédé à 187.000 euros.

"Les Récollets ont été achetés en juin 2007 de manière un peu précipitée", explique le bourgmestre MR, Pierre Huart. "A cette époque, il n'y avait pas de projet sous-jacent à l'achat de ce bien historique. On nous avait d'ailleurs promis que le site serait transféré dans le patrimoine communal , pour 1 euro symbolique. Après le changement de majorité locale, nous n'avons finalement pas eu le bâtiment pour 1 euro symbolique, mais pour 1million 400.000 euros! Nous comptions alors aménager les lieux pour en faire la nouvelle administration communale. Mais le site des Récollets n'est pas assez central pour y installer les services communaux. Aujourd'hui, l'avenir du site n'est pas encore connu. Il n'y a aucun projet sur les rails. Seulement une réflexion sur le réaménagement du site. Nous y associerons les riverains. Nous voulons en tout cas protéger le patrimoine. Et une parcelle d'espace vert, non mis en vente, sera préservée. Enfin, je rappelle que le conseil communal doit encore se prononcer sur la vente le 20  février prochain".

Riverains inquiets

Soucieux de l'avenir du site, une petite dizaine de riverains se sont rassemblés devant la salle où s'est déroulée la vente à huis clos, ce jeudi matin. "Nous voulons défendre le patrimoine", explique Joëlle, membre des Amis du Parc des Récollets. "On désire préserver le site, toute sa verdure et toute la beauté architecturale et historique des lieux. L'Eglise des Récollets, elle, ne sera pas vendue. Mais elle doit rester dans son environnement patrimonial".

Pour Olivier Ramet, autre riverain, "il ne faudrait pas qu'un promoteur immobilier dénature le site en y construisant des immeubles. D'autant que le site comprend une Esplanade du Souvenir qui se distingue par plusieurs monuments aux Morts (1830, 14/18 et 40/45)". Des riverains qui déplorent aussi "le manque d'information dans le chef des édiles communaux".

 

   

 

 

 

               

Sur le même sujet

Nivelles : le chêne et les platanes du parc des Récollets bientôt classés comme arbres remarquables

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous