RTBFPasser au contenu

Societe

Le service de déménagement de bpost respecte-t-il la vie privée?

Le service de déménagement de bpost respecte-t-il la vie privée?
22 sept. 2015 à 15:262 min
Par Belga

La Commission de la protection de la vie privée a ouvert une enquête à propos du formulaire adressé aux clients de bpost qui souhaitent profiter de son service de déménagement, rapportent ce mardi les journaux de Sudpresse. L'organe de contrôle reproche à l'entreprise postale d'utiliser ce questionnaire pour faire du "marketing direct" sans la transparence requise. "Nous attendons que bpost revienne vers nous. Le dossier sera réexaminé lors de la séance de la Commission du 25 novembre", précise sa porte-parole à l'agence Belga.

Le service de déménagement de bpost permet à ceux qui déménagent de recevoir automatiquement à leur nouvelle adresse le courrier envoyé à leur ancien domicile. Pour s'inscrire, les clients doivent remplir un formulaire en ligne ou imprimé. Mais bpost y récolte certaines données uniquement dans le but de les revendre.

Ainsi, la société demande aux utilisateurs leur numéro de GSM, s'ils sont locataires ou propriétaires et si tous les membres du foyer déménagent, explique Sudpresse. Bpost invite également à cocher parmi une liste les partenaires dont on souhaite recevoir des offres et elle se propose de communiquer "gratuitement" le changement d'adresse aux fournisseurs (d'énergie, télécoms, etc.).

"Si vous déménagez, vous devrez de toute façon prévenir votre fournisseur d'électricité vous-même et en bonne et due forme. En proposant cette aide, très alléchante, bpost ne vise qu'à actualiser et consolider sa banque de données", s'indigne dans Sudpresse le vice-président de la Commission vie privée, Stefan Verschuere.

"Bpost respecte la loi"

Plus généralement, bpost n'indique pas clairement que certaines données sont recueillies à des fins commerciales, selon la Commission. Et la case à cocher pour s'y opposer n'est pas mise en évidence.

Si bpost ne modifie pas son formulaire d'ici au 25 novembre, la Commission pourra la sommer de le faire. En cas de refus, une action en justice est possible.

Bpost, de son côté, indique avoir déjà modifié son formulaire après plusieurs contacts avec la Commission. "Nous pensions que le dossier était clos", affirme le porte-parole de l'entreprise. Lequel assure que "bpost respecte la loi", que les informations demandées sont "transparentes et claires" et que "le choix du client prime toujours".

Articles recommandés pour vous