RTBFPasser au contenu

Le secteur touristique en Belgique mise sur la solidarité des Belges

04 juin 2020 à 07:36 - mise à jour 04 juin 2020 à 08:182 min
Par Thomas de Brouckère

Les excursions sont à nouveau autorisées dès lundi prochain en Belgique, et à partir du 15 juin, les frontières de la Belgique seront ouvertes avec les pays d’Europe ou du moins les pays de l’espace Schengen et du Royaume-Uni. D’ici au mois de juillet, c’est tout le secteur du tourisme et des loisirs qui va pouvoir commencer à reprendre progressivement. Mais est-ce que le tourisme belge va faire un carton cet été ? Les Belges seront-ils solidaires de leur secteur touristique ?


►►► À lire aussi : Déconfinement en Belgique : les réponses à toutes vos questions suite au Conseil national de sécurité de ce 3 juin


Julie Masset, du Centre de Recherche sur la Consommation et les Loisirs à l’Université de Namur, est partagée : " Je pense qu’il y aura les deux profils de touristes belges : les touristes qui vont vouloir revenir à un tourisme plus local, plus authentique, parce qu’ils sont encore frileux à l’idée d’avoir une certaine promiscuité, par exemple dans un avion, dans un autocar, dans un club ou un camping à l’étranger, et qui vont donc favoriser justement le tourisme en Wallonie et en Belgique. Puis il y aura aussi vraisemblablement un deuxième profil qui va peut-être justement avoir des envies d’ailleurs, des envies de décompresser en sortant de la Belgique pour les vacances".

En ce qui concerne les touristes qui vont plutôt privilégier les voyages à l’étranger. S’ils sont trop nombreux, il y a un risque de surabondance de touristes chez certains opérateurs touristiques. Cette fréquentation massive risque d’en refroidir plus d’un. On n’a évidemment pas tous envie de se retrouver dans un flot de touristes.

Julie Masset imagine donc des limitations d’accès, des quotas, en plus des mesures sanitaires, pour organiser l’accès aux lieux touristiques, pour ceux qui seraient en tout cas pris d’assaut cet été. C’est difficilement imaginable pour une plage. Une idée qui pourrait s’envisager pour les parcs d’attractions ou les musées, qui savent de manière générale qu’ils ne tourneront de toute façon pas à plein régime.

Retenir les touristes belges

Tout l’enjeu est en fait de garder les touristes belges en Belgique parce que ce sont eux qui font tourner la machine et qui pourraient redynamiser le secteur. Mais il ne faut pas oublier la concurrence, une concurrence qui bat déjà son plein en Europe pour attirer justement les touristes. "Il y a un peu une course aux touristes qui est lancée dans différents pays européens. Il y a de nombreuses mesures qui sont prises, donc il va vraiment falloir rassurer le touriste belge parce qu’il ne faut pas sous-estimer le pouvoir d’attractivité ou l’attractivité d’autres destinations, comme l’Italie, l’Espagne ou la France, pour le touriste belge", explique Julie Masset.

Pour tenter de garder le touriste belge et tenter aussi de continuer à attirer les touristes étrangers en Belgique. La Région wallonne a annoncé un plan d’aide à six millions et demi d’euros pour son secteur touristique. Reste une inconnue prépondérante dans le secteur qui est l’attitude du public vis-à-vis des lieux touristiques.

Articles recommandés pour vous