Regions

Le secteur de l'Aide à Domicile en crise à Bruxelles

Les Services bruxellois d'Aide à Domicile poussent un coup de gueule à l'approche des élections

© RTBF

21 mars 2014 à 12:39Temps de lecture1 min
Par Dora Brouzakis

Les Services bruxellois d'Aide à Domicile poussent un coup de gueule à l'approche des élections. Ils sont de plus en plus sollicités par des personnes âgées ou par des malades, à la sortie de l'hôpital.

Les besoins augmentent et pourtant le contingent, c'est-à-dire, le nombre d'heures auxquelles ces services ont droit, ce nombre n'a pas évolué depuis plus de dix ans. Dominique Van Lierde est la présidente de la Fédération des Services bruxellois d'Aide à Domicile et déplore la situation: "Nous avons un contingent qui n'a pas évolué depuis treize ans et donc nous sommes obligés d'aider les gens avec ce même nombre d'heures. On vit les choses comme un carcan. C'est un carcan qui ne permet aucun développement qui ne permet pas d'engagement. Les besoins sont immenses: l'hospitalisation est raccourcie, les maisons de repos deviennent impayables, donc à terme pour la société et pour les individus, il faut certainement repenser l'aide à domicile, les soins de santé et les maisons de repos."

Les Services d'Aide à Domicile ont donc le sentiment d'avoir été longtemps oubliés et c'est d'autant plus étonnant que tout le monde s'accorde à dire que maintenir une personne à domicile, si c'est possible, bien sûr, cela coûte beaucoup moins cher que le placement en maison de repos.

Les Services d'Aide à Domicile ont donc adressé un mémorandum aux responsables politiques. Ils veulent des moyens pour remplir leur mission et rappelle qu'ils sont aussi de grands pourvoyeurs d'emplois.

RTBF

 

Sur le même sujet

Des infirmières à domicile facturaient jusqu'à 200 000 euros pas an

Belgique

Articles recommandés pour vous