RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le secteur bancaire se dote d'une plateforme de concertation contre le blanchiment

18 juin 2021 à 11:25Temps de lecture1 min
Par Belga

La plateforme de concertation visant à lutter contre le blanchiment d'argent a été officiellement lancée vendredi, a annoncé la Fédération belge du secteur financier, Febelfin. Elle réunit différents partenaires publics et privés qui peuvent ainsi collaborer pour contrer la criminalité financière.

En plus de Febelfin, la plateforme réunit des acteurs comme l'organisation sectorielle Assuralia, la Cellule de traitement des informations financières (Ctif), l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) ou la Banque nationale de Belgique (BNB).

Le but est d'échanger des informations et de l'expertise sur les développements, les tendances et les nouveaux risques liés au blanchiment d'argent, mais aussi de proposer des lignes directrices et de fournir un feedback sur l'application des obligations légales.

Febelfin appelle à une concertation plus étroite entre le secteur financier et les autorités publiques en la matière depuis l'enquête des "FinCEN Files" réalisée par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), qui avait révélé que les banques ont permis que quelque 2000 milliards de dollars d'argent sale parcourent la planète.

Au Royaume-Uni, une collaboration ciblée entre les banques, le parquet, l'autorité de surveillance et les services répressifs a permis de saisir plus de 56 millions de livres sterling (65,3 millions d'euros) et de détecter 5.000 comptes suspects, indique Febelfin.

 

Les grandes banques accusées de blanchiment: JT 21/09/2020

FinCEN File: des grandes banques accusées de blanchiment

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Jamais autant d’argent sale n’a été repéré en Belgique

Justice