Monde

Le scandale des enfants réunionnais enlevés par l'Etat français

Un groupe d'orphelins, essentiellement réunionnais enlevés, à Quezac, en France, en 1965

© COLLECTION JEAN-CHARLES PITOU - BELGAIMAGE

17 févr. 2014 à 11:47 - mise à jour 17 févr. 2014 à 12:10Temps de lecture1 min
Par Wahoub Fayoumi

Jean-Jacques Martial avait six ans, lorsqu'il est arrivé, en sandales et en short, à l'aéroport d'Orly. Il faisait froid, un froid de novembre. Il témoigne aujourd'hui, dans le journal britannique The Guardian, car son histoire est un drame: celui de centaines d'enfants réunionnais, enlevés à leurs familles par l'Etat, pour repeupler les campagnes de France. Entre 1963 et 1982, ce sont 1 615 enfants qui ont connu ce sort.

Des mineurs, parfois des bébés, raconte une des élues territoriales de Réunion, Ericka Bareigts, à l'initiative de la motion parlementaire.

Le scandale a en réalité été révélé par l'action en justice que Jean-Jacques Martial a introduite. Il avait, lui, six ans à l'époque. Il en a aujourd'hui 55, et compte bien faire condamner l'Etat français, pour "enlèvement et séquestration de mineurs".

Anne Peketh, du Guardian, revient sur cette partie honteuse de l'histoire française. Avec force témoignages, la journaliste met la lumière sur une souffrance tue et cachée depuis des années en France.

Article à lire, en anglais, sur le site du Guardian.

W. F., avec The Guardian

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous