RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le Scan

Pourquoi les vendeurs de CBD ne peuvent-ils pas expliquer comment le consommer ?

Le CBD, vous connaissez peut-être, c’est cette sorte de cannabis ultra-light, sous forme d’herbe à fumer ou d’huile… Parce qu’il a la caractéristique d’avoir moins de 0,2% de THC, la substance active du cannabis, il est en vente libre depuis 2019 chez nous. Enfin, pas tout à fait libre en fait, le produit a encore un petit parfum d’interdit même si beaucoup font comme si de rien n’était…

Des huiles "essentielles" pour faire passer la pilule de la consommation
Des huiles "essentielles" pour faire passer la pilule de la consommation © Getty

Voici de l'huile, mais ne l'avalez pas

Tapez "CBD" sur internet et vous allez tout de suite trouver des tas de recettes, à base d’huile de CBD surtout, et des tas de façons de la consommer…

Sauf, étonnamment, sur les sites des vendeurs belges! Là, ce qui ressemble aux mêmes produits sont plutôt présentés comme des huiles essentielles ou des huiles de massage.

Pourquoi ? Eh bien parce que la Belgique est l’un des derniers pays européens à interdire la consommation de CBD comme nourriture.

Autrement dit, en Belgique on peut acheter et vendre du CBD mais on ne peut pas l’avaler. Et ça, ça énerve très fort les vendeurs belges, comme Seth Ghazaryan, manager de Feeling Light : "Ici l’huile de CBD, on la vend en tant qu’huile de massage ou en tant qu’huile à thérapie extérieure, donc sur la surface cutanée."

- Mais ce n’est pas ce qu’en font les clients, la plupart du temps ?

"Pas vraiment. Ils savent très bien en fait le flou qui règne ici en Belgique, qui n’est pas présent, d’ailleurs dans tous les pays voisins. Normalement, ils mettent ça sous la langue, c’est ce qui marche le mieux. D’ailleurs on conseille de regarder un peu sur internet quand ils sont vraiment très curieux à propos de l’utilisation qu’ils veulent en faire."

Pourquoi vous leur conseillez de regarder sur internet ? Parce que vous, vous ne pouvez pas leur donner de conseils, en fait ?

"Exactement. Cela nous met des bâtons dans les roues pendant la vente, ça c’est sûr."

Une loi pas toujours respectée

Bon, un peu étrange tout ça mais au moins ce commerçant essaye de respecter la règle : pas d’incitation à ingérer du CBD, même si c’est parfois un peu hypocrite…

Après coup, nous nous sommes demandé si tous les autres vendeurs étaient aussi prudents avec la loi belge… Nous sommes retournés sur le terrain, sans caméra cette fois, et… ça change tout.

- Bonjour ! Un pote m’a parlé d’huile de CBD, mais voilà, je n’y connais rien et je n’ai pas trop compris.

"L’huile c’est ce qu’il y a de plus adapté pour les gens qui ne fument pas. Et donc ce sont des gouttes qu’on va mettre sous la langue. Cela va avoir un effet général, comme de l’herbe. Sauf qu’on ne va pas devoir le fumer, c’est ça qui est bien."

Dans un autre magasin, la réponse n'est pas vraiment différente : "On en a sous forme d’huile. Donc voilà, ce sont des huiles… Juste ici, cela va de 5 à 30%. Ce sont des huiles à mettre sous la langue."

Chez un autre vendeur encore : 

- C’est de l’huile pour faire quoi ?

"Vous mettez sous la langue, 2 ou 3 gouttes. Vous attendez 10 secondes et vous pouvez avaler."

Protéger le consommateur

Si ces commerçants font cela c’est aussi parce qu’ils sont en concurrence directe avec des sites de vente en ligne, gérés depuis l’étranger, mais ça ne change rien à ce qui est autorisé ou non chez nous, c’est ce qu'a confirmé Jean-Sébastien Walhin, porte-parole de l’AFSCA, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, chargée de contrôler le secteur : "On est dans de la protection du consommateur. Il existe une législation en place. A partir du moment où nous, à l’Afsca, on a des éléments qui montrent que cette protection du consommateur n’est pas assurée par cette législation, eh bien on prendra des mesures. Ici, notre intention c’est vraiment de faire passer le message : si vous voulez vendre des produits à base de CBD en Belgique, la seule manière de le faire, est d’introduire une demande de dérogation au niveau du SPF Santé Publique."

Mais ce type de dérogation est très difficile à obtenir pour un simple commerçant. En revanche, pour le CBD à fumer, là c’est encore différent : si vous payez les accises sur le tabac, et s’il s’agit bien de CBD bien sûr, c’est parfaitement légal.

La séquence du Scan en vidéo

Flou juridique autour du CBD molécule du chanvre

Le Scan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le CBD favorise la vie sexuelle de 8 consommateurs sur 10 selon un sondage

Sexualité

Cosmétiques au CBD : Martha Stewart entre dans la danse

Beauté

Articles recommandés pour vous