RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Le sacre du printemps de Stravinski revisité par Dada Masilo, une chorégraphe Sud-africaine à Charleroi Danse

En 1913, le compositeur Stravinski mettait en musique dans des " tableaux de la Russie païenne " les rites, les chants, les danses d’un peuple et d’un monde rural ancien que le marxisme allait bientôt faire totalement disparaître. Aujourd’hui, c’est le matérialisme capitaliste qui menace de faire disparaître des modes de vie traditionnels, comme ceux des Tswanas, en Afrique du Sud et Botswana. La Chorégraphe sud-africaine, Dada Masilo, propose de maintenir en vie ces formes cérémonielles, ces chants et ces danses qu’elle fusionne avec les langages contemporains.

Dada Masilo écarte la symphonie rythmique du Sacre du printemps de Stravinski pour lui apporter des mélopées chantées et jouées en direct. Des éléments traditionnels empruntés aux Tswanas. Le spectacle Sacrifice dépeint les forces qui rassemblent et les événements qui disloquent une communauté d’hommes et de femmes identiquement vêtus de blanc.

Le spectacle est à l’affiche de 7 dates au festival d’Avignon (où il aurait dû être présenté l’an dernier mais a dû être reporté en raison de la crise sanitaire). Il s’agit enfin d’une co-présentation avec le théâtre de l’Ancre qui referme le Festival Kicks ! À voir ce samedi 2 avril, 20h, aux écuries de Charleroi danse.

 

 

Sur le même sujet

"Le Sacrifice" de Dada Masilo au Festival "In" d’Avignon : la danse comme pouvoir de consolation

Avignon 2022

Du 20 au 24 avril, "Danses en Fête" mettra à l’honneur la danse sous toutes ses formes

Scène - Accueil

Articles recommandés pour vous