RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Le Royaume-Uni au ralenti sous une chaleur qui s'annonce inédite

18 juil. 2022 à 14:09Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par Estelle De Houck

Perturbations dans les transports, fermeture de certaines écoles: le Royaume-Uni affrontait lundi une vague de chaleur sans précédent, le seuil des 40°C pouvant même être atteint mardi, selon le prévisionniste britannique, qui a émis sa première alerte rouge "chaleur extrême". Ce niveau d'alerte, qui correspond à "un risque pour la vie", porte sur une bonne partie de l'Angleterre lundi et mardi.

Les températures les plus chaudes sont attendues pour mardi et pourraient dépasser le seuil des 40°C, une première dans le pays. Le record britannique remonte au 25 juillet 2019, avec 38,7 degrés relevés à Cambridge, dans l'est de l'Angleterre.

Il y a de bonnes chances d'atteindre 40 ou 41°C mardi

"Il y a de bonnes chances d'atteindre 40 ou 41°C mardi", a déclaré sur Sky News le chef météorologiste Paul Davies, inquiet que "ce genre de chaleurs inédites devienne un phénomène régulier d'ici à la fin du siècle".

Qualifiant d'"incroyable" la "brutalité" du phénomène qui s'abat sur le pays, il a souligné que la vague de chaleur correspond "tout à fait" au changement climatique. Le Pays de Galles a enregistré lundi son record - provisoire - de chaleur, avec 35,3°C dans une localité près d'Aberystwyth.

Mesures mises en place

Les écoles de certains comtés resteront même fermées, comme dans le Nottinghamshire et le Hampshire, tandis que d'importantes perturbations sont attendues dans les transports.

Plusieurs compagnies ferroviaires ont appelé la population à ne pas voyager lundi et mardi, le réseau ferré britannique n'étant pas conçu pour de telles chaleurs. La ligne entre Londres King's Cross et les villes de York et Leeds (nord) sera même fermées une bonne partie de la journée mardi.

"Nous conseillons vivement à nos clients en Angleterre et au Pays de Galles, aujourd'hui et demain, de ne voyager que si c'est absolument indispensable, et de s'attendre à un service très réduit et à des retards", a déclaré sur BBC Radio 4 Jake Kelly, porte-parole de Network Rail. Le retour à la normale mercredi dépendra des "dégâts que le temps va causer à l'infrastructure", a-t-il ajouté.

"Plus chaud que le Sahara", titrait lundi le tabloïd The Sun, tandis que l'Agence de sécurité sanitaire britannique a émis pour la première fois une alerte de niveau 4, le plus élevé, correspondant à une urgence nationale, mettant en garde contre les risques que la chaleur fait peser même sur les personnes jeunes et/ou en bonne santé.

Le réchauffement climatique

La multiplication des vagues de chaleur est une conséquence directe du réchauffement climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

Selon le Dr Nikos Christidis, spécialiste du climat au Met Office, le risque d'atteindre les 40°C "pourraient être 10 fois plus probable dans le climat actuel que sous un climat naturel qui ne serait pas affecté par l'influence humaine".

Sur le même sujet

Sous une vague de chaleur record, le Royaume-Uni recense plusieurs incendies à Londres

Monde Europe

Fortes chaleurs en Belgique : où passer la journée sans subir le soleil ?

Belgique

Articles recommandés pour vous