RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Bart De Wever nommé informateur royal

Le Roi pousuit ses consultations
27 mai 2014 à 04:44 - mise à jour 27 mai 2014 à 18:18Temps de lecture3 min
Par Jean-François Herbecq

Lundi, le roi Philippe a reçu les présidents du PS, Paul Magnette, du MR, Charles Michel, du cdH, Benoît Lutgen, côté francophone, et de la N-VA, Bart De Wever, du CD&V, Wouter Beke, du sp.a, Bruno Tobback, et de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten côté néerlandophone. Le Roi a ensuite reçu les présidents des partis verts, Wouter Van Besien d'abord pour Groen!, puis Emilie Hoyos et Olivier Deleuze, les deux co-présidents d'Ecolo, la formation la plus mal en point côté francophone à l'issue du triple scrutin. Il a également reçu Olivier Maingain, le président du FDF avant d'accueillir -une première- le président national du PTB-PVDA, Peter Mertens. Dernier président de parti à être reçu au Palais, Mischaël Modrikamen, président du Parti populaire dont la formation enverra un député à la Chambre et un autre au parlement wallon.

Dans la foulée, le président de la N-VA Bart de Wever a à nouveau été convié au Palais, et s'est vu confier une mission d'information. Signe des temps, c'est par Twitter que le palais a communiqué tout au long de la matinée.

 

Pour Bart De Wever, la situation est un peu complexe. Il a en effet entamé des discussions avec les autres partis flamands en vue de constituer un gouvernement flamand. Pourra-t-il demeurer "formateur" ou devra-t-il passer la main ? Il reprendra en tout cas mardi à 14h00 ses entretiens avec les présidents de partis flamands. Bart De Wever rencontrera d'abord le président de Groen, Wouter Van Besien, suivi par Gerolf Annemans (Vlaams Belang) à 14h45, puis par Ben Weyts (N-VA) à 15h30.

Loading...

Pour rappel, au fédéral, c'est le Roi qui a la main. Ce sera le premier exercice du genre pour Philippe.

C'est sur la base de ces premières consultations qu'il devrait nommer un informateur chargé de défricher le terrain et pour constituer la future coalition.

Bart De Wever avec ou sans le CD&V

En Flandre, vu ses résultats, c'est Bart De Wever qui est à la manœuvre et le travail a commencé. Ce mardi matin, après le CD&V, il poursuivra avec ses homologues des autres partis flamands. L'idée est d'avoir "une première discussion", en vue de préparer la formation du gouvernement flamand.

Le CD&V a été convié le premier, à 10H. Il pose des conditions pour former une majorité avec la N-VA : parler avant tout socio-économique et négocier simultanément gouvernement flamand et gouvernement fédéral, ce qui ne veut pas forcément la N-VA.

Magnette prend l'initiative en Wallonie, Onkelinx à Bruxelles

Le président faisant fonction du PS, Paul Magnette, et la présidente de la fédération bruxelloise du parti, Laurette Onkelinx, ont annoncé leur intention de prendre prochainement des initiatives autour d'un projet "progressiste" en Wallonie et à Bruxelles.

Paul Magnette: il est encore prématuré de parler de coalition

Les deux chefs de file qui ont commenté, avec le Premier ministre sortant Elio Di Rupo, les résultats des élections en Bureau de parti, ont jugé qu'il était prématuré de parler de coalition à ce stade. "Cela dépendra des consultations dans les prochains jours et les prochaines semaines", a commenté Paul Magnette.

Il a quelque peu laissé voir dans ses cartes en insistant sur le fait qu'il avait toujours fait connaître ses faveurs pour un projet "le plus social possible". Et même si le MR a réalisé de bonnes élections en progressant au sud du pays, il ne s'agit-là que d'"un des facteurs", a-t-il souligné. "Il y a les scores absolus mais ce qui est fondamental, ce sont les sièges et surtout le projet", a-t-il insisté.

Bug toujours pas résolu

Ces négociations débutent alors que l'ensemble des résultats n'est pas encore connu. Des experts informatiques travaillaient toujours lundi soir pour résoudre le bug qui a paralysé la soirée électorale. Il manque notamment des résultats à Eupen.

Et le classement en des voix de préférence se fait toujours attendre à Bruxelles et à Liège notamment.

RTBF

Bart De Wever et les premières négociations pour la Région flamande

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Bart informateur : l'expérience de 2010

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La journée de Bart De Wever

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Magnette: "Bart De Wever est toujours informateur, pas formateur"

Belgique

Bart De Wever obtient une semaine supplémentaire du Roi

Belgique