RTBFPasser au contenu

Tom Van Grieken (VB): "C'est normal d'être invité quand on a gagné les élections"

Historique : le Roi reçoit le Vlaams Belang

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

29 mai 2019 à 07:25 - mise à jour 29 mai 2019 à 07:381 min
Par RTBF

Troisième journée de consultations, le roi Philippe reçoit le Vlaams Belang au Palais. Depuis deux jours, la question était clairement en suspens. Tom Van Grieken, le président du Vlaams Belang, est arrivé vers 10h45. Pour le président du Belang, il ne s’agit pas d’un moment historique. "Ce n’est pas un moment historique. C’est quelque chose de tout à fait normal d’être invité pour un parti qui a gagné les élections. Tout à fait normal d’être appelé", déclare-t-il à son arrivée.

Avant d’ajouter, "Si le Roi nous respecte, respecte notre programme et nos électeurs, alors nous montrons nous aussi notre respect en venant aujourd’hui. Je suis venu pour écouter, la suite, on verra bien", conclut-il.

Après une demi-heure de colloque singulier, Tom Van Grieken (VB) est reparti sans trop s’étendre, évoquant une conversation agréable.

Arrivée de Tom Van Grieken (VB) au Palais

Le leader du Vlaams Belang arrive au Palais

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’extrême droite en consultation au Palais Royal n’est pas une première.

Histoire : les consultations au Palais et l'extrême-droite

JT 13h

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions. Le tout c’est de les trouver.

Ce matin, le roi Philippe a déjà reçu Maxime Prévot, le président du cdH dès 8h45. La rencontre a duré une petite demi-heure. A la sortie, le président des humanistes parle d’une discussion constructive. "Une rencontre cordiale et sereine et empreinte de gravité aussi puisque la configuration politique n’incite pas à l’optimisme. Comme le dit le dicton, il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions. Le tout c’est de les trouver."

Quant à la question de savoir si le souverain doit recevoir l’extrême droite flamande, "sur le Belang, rien que l’idée de le voir arriver au palais me fait froid dans le dos, mais au vu du résultat démocratique en Flandre, personne n’en tiendra rigueur au Roi de le recevoir", déclare-t-il.

 

Suite de l’agenda des consultations

Le roi Philippe a ensuite enchaîné son tour des consultations avec Charles Michel, non plus avec sa casquette de Premier ministre, mais avec celle de président du MR. Il en est ressorti sans faire aucun commentaire.

À 11h45, c’est Peter Mertens, le président du PTB qui est arrivé au Palais.

Arrivée de Peter Mertens, le président du PTB, au Palais
Arrivée de Peter Mertens, le président du PTB, au Palais G. Woelfle - RTBF

Tom Van Grieken est accueilli par le roi Philippe au Palais

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous