Journal du classique

Le roi Charles III d’Angleterre, mélomane, protecteur des arts et violoncelliste

© © Tous droits réservés

Ce samedi 10 septembre dernier, Charles III a été officiellement proclamé roi d’Angleterre par le Conseil d’accession, lors d’une cérémonie très protocolaire. Depuis le décès de la reine Elizabeth II, le jeudi 8 septembre dernier, tous les regards sont rivés sur celui qui aura attendu de longues décennies avant d’accéder au trône. Décrit comme mal aimé, parfois maladroit dans ses propos, le roi Charles III est également un fervent défenseur de l’environnement, un homme de lettres et un mélomane.

Depuis le 8 septembre dernier, le Prince de Galles est devenu le roi Charles III, accédant au trône à l’âge de 73 ans. Ne jouissant pas de la popularité et de l’aura qu’avait sa mère auprès du peuple britannique, ce sera dur pour le roi Charles III de lui succéder. Si beaucoup de portraits du nouveau monarque ont déjà été dressés, nous vous proposons de nous attarder sur un aspect de la personnalité du roi Charles III : son intérêt pour les arts et particulièrement pour la musique.

Le roi Charles III est en effet un partisan et mécène de longue date de différentes associations et institutions musicales, comme le Royal College of Music ou encore le Royal Philharmonic Orchestra. Il faut dire que Charles a été très rapidement séduit par la musique classique et notamment par le violoncelle. On dit que c’est en assistant à un concert de la violoncelliste Jacqueline Du Pré que le futur roi d’Angleterre fut séduit par l’instrument et voulut apprendre à en jouer. Charles III joue également du piano et de la trompette. Le Prince de Galles faisait d’ailleurs partie de l’orchestre du Trinity College de Cambridge et avec lequel il a notamment joué à Cinquième et la Neuvième Symphonie de Beethoven.

Les obligations royales et le service militaire ont ensuite éloigné le Prince Charles de son violoncelle. Dans un podcast radio, le Prince explique que "quand j’ai rejoint la Marine, j’ai trouvé que ce n’était pas si facile de prendre un violoncelle dans un navire. Il a été un peu abandonné, et je n’ai jamais réussi à le reprendre."

Mais alors qu’ils étaient en tournée royale en Australie, en 1988, le Prince Charles et la Princesse Diana ont pu démontrer leurs talents musicaux respectifs, lors d’une visite au Victorian College of the Arts. Le Prince Charles a tout d’abord dirigé l’orchestre avant de se joindre aux pupitres des violoncellistes, tandis que la Princesse Diana s’est installée au piano.

Archives : Le Prince Charles joue du violoncelle en Australie, en 1988

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dans une récente interview, accordée à la radio britannique Classic FM en 2020, le roi Charles III, alors encore Prince de Galles, a rappelé toute l’importance des arts dans notre société et la nécessité de valoriser les arts. Des propos forts et symboliques, en période de pandémie, de confinement et de fermeture des salles de spectacles et de concerts. La programmation musicale de cette interview exclusive a été intégralement choisie par le roi Charles III et révèle son amour pour la musique classique : on y trouvait notamment la Siegfried Idyll de Wagner, des chœurs de la Passion selon saint Matthieu de Bach ou encore la "Marche nuptiale des oiseaux" des Oiseaux d’Aristophane de Parry.

Sur le même sujet

Le roi Charles III : déjà plus capricieux et exigeant que la reine Elizabeth II ?

Vivacité

Le roi Charles III arrive à Belfast pour sa première visite en Irlande du Nord

Décès d'Elizabeth II

Articles recommandés pour vous