RTBFPasser au contenu

Psychologie

Le retour en 100% présentiel inenvisageable, les salariés prêts à quitter leur employeur s’il venait à l’imposer

Les salariés tiennent à la flexibilité acquise durant la pandémie.
01 sept. 2021 à 15:001 min
Par RTBF Tendance avec AFP

Selon un nouveau sondage, les salariés n’envisagent pas un retour en 100% présentiel et seraient prêts à quitter leur employeur s’il venait à l’imposer après la crise.

Les employés tiennent plus que tout à la flexibilité acquise ces derniers mois.

Plus de la moitié des moins de 35 ans sont prêts à changer d’employeur si celui-ci venait à imposer le retour du présentiel à 100% d’après le dernier sondage OpinionWay pour Slack. Mené auprès de 1032 employés de bureau (en France) début juillet, le sondage démontre ce que l’on pressentait : le télétravail s’est définitivement imposé comme une norme chez les salariés, tant en France qu'en Belgique où quatre PME sur dix autoriseront deux jours ou plus de télétravail après la crise sanitaire.


Lire aussi : Télétravail : "Il y a moyen d’être beaucoup plus créatif que de dire : 'C’est deux jours par semaine'"


Les salariés tiennent à la flexibilité acquise durant la pandémie, qu’ils considèrent comme facteur de réussite pour les entreprises : 43% des employés citent la flexibilité du lieu de travail comme "facteur clé des gagnants de la crise". Dorénavant, les entreprises devront composer avec pour garder "leurs talents". Au-delà de la tendance chez les moins de 35 ans, le sondage montre que "38% des sondés sont prêts à quitter leur emploi, si leur entreprise venait à imposer le retour au bureau à 100%".

Des employés craignent le retour du travail en présentiel

C'est vous qui le dites

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

03 nov. 2021 à 13:00
2 min
16 sept. 2021 à 10:00
2 min

Articles recommandés pour vous